Quarante-neuf réfugiés secourus au large de la côte d'Oostduinkerke

Un bateau à bord duquel se trouvait une cinquantaine de migrants et réfugiés qui tentaient de rejoindre la côte britannique depuis la France s'est retrouvé en difficulté au large du littoral occidental ce mercredi matin, a indiqué le bourgmestre de Coxyde Marc Vanden Bussche. La police maritime belge a fait débarquer les réfugiés et les a emmenés à Nieuport. Certains d'entre eux étaient en hypothermie.

La police maritime avait repéré le bateau mercredi matin, indiquait Charlotte Devriendt de l’Agence flamande des services maritimes et côtiers à VRT NWS. "Le navire de sauvetage Orka et la police sont parvenus à chercher tous les passagers et les amener vers Nieuport".

Au total, 49 réfugiés vietnamiens se trouvant à son bord tentaient d'effectuer la traversée depuis les côtes françaises vers le Royaume-Uni. Au cours de leur voyage, l'embarcation aurait dérivé et se serait retrouvée en difficulté. La police maritime a recueilli les passagers et les a emmenés à Nieuport, où ils ont été pris en charge par les pompiers. Ils ont ensuite été transférés à Ostende. Certains d'entre eux étaient en légère hypothermie.

Le bourgmestre de Coxyde parle d'un problème récurrent. "Des petites embarcations quittent la France pour se rendre en Grande-Bretagne. La police intercepte parfois des gens qui sont sur l’autoroute avec des bateaux. Nous collaborons avec nos collègues français pour arrêter les personnes qui tentent de réaliser la traversée jusqu'en Angleterre. De telles situations sont bien sûr très dangereuses", précisait Marc Vanden Bussche.

Le bourgmestre de Coxyde estime que des réfugiés continueront à tenter de faire la traversée. "Via le port de Calais la traversée n’est plus possible, mais les gens restent inventifs. Et la Grande-Bretagne demeure apparemment une terre promise pour beaucoup de réfugiés. Les trafiquants d’être humains gagnent beaucoup d‘argent avec eux".

Les plus consultés