Alexandru Caliniuc coupable de l'assassinat et du viol de Sofie Muylle

Après deux heures de délibération, le jury de la cour d'assises de Flandre occidentale a reconnu ce vendredi le Roumain Alexandru Caliniuc coupable de l'assassinat et du viol de Sofie Muylle, une jeune femme originaire de Roulers. Le jeune homme de 27 ans niait avoir volontairement tué la victime en janvier 2017. Les proches de Sofie Muylle (son père et son frère) se sont dit soulagés par le verdict.

Le corps de la victime de 27 ans avait été retrouvé le dimanche 22 janvier 2017 à 12h19 sur la plage de Knokke, sous une terrasse de la digue. Les premières conclusions du médecin légiste indiquaient que Sofie Muylle avait été violemment tuée au cours de la nuit. Quelques heures plus tôt, son petit ami avait déclaré à la police qu'elle avait disparu soudainement durant une sortie nocturne.

Les images de vidéosurveillance montraient un homme portant une veste bleue rôdant autour du corps pendant plusieurs heures après les événements. Alexandru Caliniuc a été arrêté le 26 juin 2017 en Roumanie, son pays d'origine, et a été remis à la Belgique le 14 juillet. Une enquête approfondie a révélé que l'ADN de l'accusé correspondait au matériel génétique prélevé sur la victime. Il y avait notamment des taches de sperme sur les vêtements de la jeune femme.

Dans son téléphone portable, des images et vidéos de la victime agonisante avaient été découvertes. Montrées pendant le procès, ces images ont été insupportables tant pour la famille de la victime que les jurés, les policiers et l’interprète roumaine présents dans la salle.

Un collège d'experts a finalement estimé que le décès de Sofie Muylle était la conséquence d'une hypothermie et d’un arrêt cardiaque. La défense avait demandé que l'assassinat soit requalifié en négligence coupable. Mais les jurés n’en ont pas tenu compte. Ils estiment que Caliniuc est responsable de la mort de la jeune femme.

La prison à perpétuité ?

Dans leur arrêt, le jury et la cour ont souligné qu’Alexandru Caliniuc avait traîné la victime sur plus de 40 mètres sur la plage, sous des températures glaciales alors que Sofie Muylle ne portait qu'une jupe courte, une blouse et des bas nylons. Les jurés ont également noté que l'accusé l'avait partiellement déshabillée pour la violer à plusieurs reprises.

Les images de la victime agonisante prises par Caliniuc la montrent "clairement dans un état critique". On la voit avoir des difficultés à respirer et à bouger. Selon l'arrêt, l'accusé savait que la jeune femme était en train de mourir. La cour et le jury ont enfin souligné que la victime avait été trainée sous une terrasse, afin d'être cachée à la vue des passants.

Des images de vidéosurveillance montrent qu'Alexandru Caliniuc est revenu deux heures plus tard pour vérifier si elle était décédée. La préméditation a été retenue, mais pas la circonstance aggravante de torture. Les débats sur la peine se tiendront mardi. Alexandru Caliniuc risque la prison à perpétuité.

Les plus consultés