Le Flamand est-il Flamingant ou veut-il au contraire un retour à plus de Belgique ?

Les partis nationalistes flamands ont obtenu de bons résultats lors des derniers scrutins. Mais cela signifie-t-il que les Flamands veulent plus de Flandre ? Un grand sondage - baptisé "Le Scrutin" (De Stemming en néerlandais) - réalisé en avril dernier par l’Université d’Anvers et la VUB pour la VRT et le quotidien De Standaard montre le contraire : un tiers des personnes interrogées pensent que c’est la Belgique qui devrait décider de tout.

L’enquête "De Stemming" a été menée auprès de quelque 2 000 Flamands par les universités de Bruxelles (VUB) et d'Anvers (UA), sous la direction de Stefaan Walgrave (UA) et Jonas Lefevere (VUB). Les personnes ont été interrogées entre fin mars et le 19 avril 2021.

Le communautaire est de retour, c’est du moins ce que l’on croyait. Mais lorsqu'on interroge les Flamands sur les thèmes qui les préoccupent le plus, la réforme de l'État n’arrive qu’en troisième position, après les soins de santé et la représentation politique.

Ce sujet obtient un score plus élevé que la migration, qui a pourtant été le thème le plus important lors des dernières élections.
 

Le fait qu'il y ait sept ministres responsables de la santé publique n'est pas accepté par une majorité.

Une explication possible de ce retour réside dans la crise sanitaire. L'enquête montre, qu’il y a une grande insatisfaction quant à la manière dont la crise a été gérée et notamment à cause de la fragmentation des pouvoirs. Le fait que sept ministres soient responsables de la santé dans notre pays n'est pas acceptable pour beaucoup de sondés.

Tout le monde semble d'accord pour dire que la structure actuelle de l'État pose un problème et que nous devrions nous orienter vers des ensembles de compétences plus homogènes.

Dans quel sens ?

La question est de savoir dans quel sens devrions-nous aller? 

Devons-nous davantage régionaliser ou re-fédéraliser ? Plus de Flandre ou plus de Belgique ?

Parmi les personnes interrogées, la préférence semble claire, la réponse est : plus de Belgique. 

Environ un tiers des sondés (33%) souhaitent que tout soit décidé au niveau fédéral,  12% souhaitent que tout soit décidé par la Flandre. Plus de la moitié  (55%) se trouvent entre les deux mais tout de même plus en faveur du côté belge.

Parmi les personnes interrogées, il y a bien sûr de grandes différences, en fonction de la préférence de parti. La N-VA a le plus grand nombre d'électeurs Flamingants (avec un score de 3,9), suivie par le Vlaams Belang (4,5). Mais tous les autres partis sont du côté belge : Vooruit est en tête (7), suivi de PVDA (6,9), Open VLD (6,8), Groen (6,7) et CD&V (6,3). La moyenne pour tous les partis est de 5,6.


Comment lire le graphique ci-dessous ? Ceux qui veulent accorder tous les pouvoirs à la Flandre pouvaient donner un score de zéro, pour accorder tous les pouvoirs au niveau fédéral le score est de dix. Toutes les autres notes sont des nuances entre les deux.

Les plus consultés