Facebook met hors ligne le compte d’un groupe de soutien à Jürgen Conings

Le réseau social Facebook a mis hors ligne le profil du caporal extrémiste recherché Jürgen Conings (photo), ainsi que le compte d’un groupe de soutien qui comptait déjà près de 50.000 membres. L'entreprise précise que la suppression du groupe est permanente et que toutes les marques de soutien seront supprimées dès que Facebook en aura connaissance.

Depuis le début de la traque humaine dans le Limbourg, mardi dernier, pour tenter de retrouver le militaire de 46 ans lourdement armé et qui a laissé des lettres d’adieu très menaçantes, divers groupes ont été créés pour exprimer leur soutien au fugitif. Et trois marches de soutien au militaire, sans débordement, ont été organisées.

Le groupe "Tous unis derrière Jürgen" comptait déjà près de 50.000 membres, qui soutiennent le militaire qui a menacé notamment l’armée et des personnalités telles que le virologue Marc Van Ranst.

"Nous avons supprimé ce groupe parce qu'il a violé notre politique relative aux Individus dangereux et aux Organisations. Les contenus, groupes et pages qui font l'éloge ou soutiennent des terroristes, comme Jürgen Conings, ne sont pas autorisés sur Facebook ou Instagram", précise le porte-parole.

Les gestionnaires de la page incriminée ont d’abord cru qu’elle avait été piratée. "C’était subitement terminé, pouf tout simplement parti, tout notre travail acharné pour rien !", écrivait un des membres du groupe sur Facebook (voir ci-dessous). Entretemps, les gestionnaires ont relancé une nouvelle page Facebook, qui comptait déjà 1.200 membres ce mardi midi.

Les plus consultés