Le nombre de naissances en Flandre n’a jamais été aussi bas depuis 2003

L’an dernier, quelque 63.300 enfants sont nés au nord du pays, soit environ 1.000 de moins que l’année précédente. C’est ce que révèlent les nouveaux chiffres de l’organisation Kind en Gezin. Jamais il n’y avait eu si peu de naissances depuis 2003. Nous sommes donc très loin du babyboom évoqué par certains lors du confinement.

La tendance à la baisse du nombre de naissance se poursuit donc en Flandre. Cette année, la Région a encore enregistré un recul de près de 2% par rapport à l’année précédente.

En 2020, Kind en Gezin a comptabilisé 63.611 naissances. C’est 1.087 naissances de moins qu’en 2019.

La baisse la plus importante a été enregistrée dans les provinces du Limbourg (-4%) et d’Anvers (-3,8%). Elle est restée limitée en Flandre orientale (-0,5%), alors qu’une légère hausse a été enregistrée en Flandre occidentale (+0,1%) et dans le Brabant flamand (+0,3%).

Nationalités

Près d’un nouveau-né sur trois (30,1%) a une mère de nationalité non-Belge. Au total, 170 nationalités sont concernées. Les plus fréquentes sont les nationalités marocaine (4,6%), néerlandaise (2,1%), roumaine (2%) et turque (1,9%).

Tout comme en 2019, 30% des enfants nés cette année en Région flamande n’ont pas le néerlandais pour langue maternelle.

Les plus consultés