Jakub Porzycki/NurPhoto

Le vaccin Johnson & Johnson limité aux plus de 41 ans après le décès d’une femme en Belgique

Une patiente de moins de 40 ans est décédée après avoir reçu une injection du vaccin Janssen (Johnson & Johnson) contre le coronavirus. L’information a été confirmée par les ministres de la Santé du pays. Le sérum ne sera en conséquence plus administré aux personnes de moins de 41 ans. Le gouvernement belge a par ailleurs sollicité un avis de l'Agence européenne des médicaments (EMA).

La patiente est décédée le 21 mai. Elle avait été admise à l'hôpital avec une thrombose sévère et un déficit de plaquettes sanguines, indiquent la Conférence interministérielle Santé publique et le Commissariat Corona dans un communiqué.   

La femme avait moins de 40 ans et avait été vaccinée via son employeur étranger, c'est-à-dire en dehors de la campagne belge de vaccination.  

"Les ministres de la Santé publique de la CIM ont considéré ce cas malheureux comme un signal important et ont immédiatement demandé à l'EMA les conclusions concrètes de l'enquête sur ce cas et sur tout autre rapport similaire provenant d'autres pays. En outre, ils ont demandé s'il serait possible d'effectuer une analyse bénéfices-risques pour ce vaccin également, en fonction de l'âge."

En attendant, il a été décidé d'administrer temporairement le vaccin Janssen à la population générale à partir de l'âge de 41 ans. L'impact sur l'avancement de la vaccination sera limité, estiment les autorités. Les livraisons de ce vaccin en Belgique ont été jusqu'à présent très limitées (environ 40.000 unités), indique encore le communiqué. 80% des doses administrées à ce jour l'ont été à des personnes âgées de plus de 45 ans.

"Les personnes de 40 ans ou moins qui ont déjà été invitées à se faire inoculer le Johnson & Johnson se verront proposer un autre vaccin", a précisé de son côté le ministre flamand de la Santé, Wouter Beke (CD&V). D'après ce dernier, un lien de cause à effet existe entre le vaccin et ce décès. On notera toutefois que les raisons précises du décès doivent encore être confirmées.

Les plus consultés