Jonas Roosens

400 militaires et policiers ont repris les recherches dans 3 zones délimitées pour retrouver Jürgen Conings

"Rien n'indique que Jürgen Conings soit décédé", a déclaré Wenke Roggen du parquet fédéral ce jeudi matin, dans une brève mise à jour. Depuis ce matin, environ 400 policiers et militaires effectuent de nouvelles recherches dans le parc national de la Haute Campine. On ignore des indices concrets ont été découverts.

Le militaire et terroriste présumé Jürgen Conings a disparu il y a une dizaine de jours après avoir volé des armes lourdes de la caserne de Leopoldsburg (Limbourg). Sa voiture (avec quatre lance-roquettes) a été retrouvée mardi soir au bord du Dilserbos à Dilsen-Stokkem, depuis lors il a disparu sans laisser de traces.

Durant les premiers jours, un rayon de 20 kilomètres du parc national de la Haute Campine a été minutieusement fouillé par la police et l'armée, mais sans résultat. Une tente a été retrouvée, mais entre-temps, il est apparu qu'elle n'appartenait probablement pas à Jürgen Conings. 

"D'après les premières constatations, cette tente n'a pas été utilisée récemment", déclare le parquet fédéral, mais une enquête plus approfondie doit suivre. 

Le mécanisme suspect qui était attaché à la voiture de Conings fera également l'objet d'une enquête plus approfondie. Samedi, les recherches avaient été arrêtées, et la police a poursuivi ses recherches par d'autres moyens.

De nouvelles recherches ce jeudi dans 3 zones différentes

Aujourd'hui, quelques jours plus tard, la police et l'armée sont à nouveau présentes dans le parc national de la Haute Campine. 250 hommes sont sur place, des voitures blindées font des allers-retours et la Cellule des personnes disparues est sur place. Des chiens sont également présents.

Ils effectuent des recherches dans deux endroits différents, l'un d'eux étant proche de l'endroit où la voiture de Conings a été retrouvée mardi. Tous les 100 mètres, des soldats armés se tiennent le long de la zone boisée. "C'est une zone de recherche différente, un peu plus au nord du parc", explique notre collègue Helen Goedgebeur présente sur place. Vers 8 heures ce matin, les militaires et les policiers ont pénétré en nombre dans la zone délimitée.

La raison pour laquelle ils y effectuent de nouvelles recherches n'est pas claire. Y a-t-il de nouveaux indices ou les enquêteurs veulent-ils éliminer certaines pistes, nous ne le savons pas. En fait, la police garde toutes les pistes ouvertes, qu'il soit encore vivant et se cache quelque part, mais il est tout aussi bien possible que Jürgen Conings ne soit plus en vie.

Le parc lui-même n'est pas fermé aux randonneurs, confirme le gouverneur du Limbourg, Jos Lantmeeters. "Je ne sais pas ce qu’ils (la police et les militaires ndlr.) cherchent, je ne sais pas comment ils cherchent, mais j'ai été informé pour coordonner les choses ici. Seule la zone où se déroulent les fouilles a été temporairement fermée par les services de sécurité." Une partie de l'autoroute a également été fermée.
 

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés