De Stemming: quelles sont les conclusions d’un large sondage réalisé un an après le début de l’épidémie ?

Les journalistes politiques Ivan De Vadder (VRT) et Alain Gerlache (RTBF) proposent tous les quinze jours un podcast intitulé PLAN B, dans lequel ils évoquent les différences et les similitudes entre le paysage politique en Flandre et celui en Belgique francophone. En français quand ils parlent d’une situation en Flandre, et en néerlandais quand c’est un aspect en Belgique francophone qui leur sert de point de départ.
Pour le 53e épisode de leur podcast, Ivan De Vadder détaille en français les principales conclusions d’un large sondage - baptisé Le Scrutin (De Stemming en néerlandais) - réalisé en avril par l’Université d’Anvers et l’Université Libre néerlandophone de Bruxelles (VUB) pour la VRT et le quotidien De Standaard, pour avoir une idée de l’état d’esprit en Flandre un an après le début de l’épidémie de Covid-19.

Ces dernières semaines VRT NWS et le quotidien De Standaard ont présenté par thèmes les conclusions de la deuxième édition du grand sondage annuel réalisé pour ces deux médias par des professeurs de l’Université d’Anvers et de l’Université Libre néerlandophone de Bruxelles (VUB). Ces médias veulent informer sur "De Stemming", l’ambiance, l’état d’esprit en Flandre. Quels sont les thèmes qui préoccupent réellement les citoyens ? Les Flamands sont-ils satisfaits de la manière dont les politiques gèrent les problèmes actuels ?

L’an dernier, le résultat de l’enquête était étonnant : les mesures de confinement prises par le gouvernement Wilmès de pouvoir spéciaux, à l’époque, pour contrecarrer la propagation du coronavirus avaient bénéficié d’un grand soutien de la population. Entretemps ce soutien s’est progressivement effrité.

Les thèmes abordés cette fois - auprès de 2.000 Flamands qui ont été sondés entre le 29 mars et le 19 avril - sont notamment : le Flamand est-il flamingant ou veut-il un retour à davantage de Belgique ? La politique est-elle une affaire de famille en Flandre ?

Il en ressort aussi que le Vlaams Belang reste le plus grand parti en Flandre et que le Premier ministre Alexander De Croo est le politicien le plus populaire. Ou encore que plus d’un tiers des jeunes en Flandre ne veut pas se faire vacciner.

Les plus consultés