De Lijn

De Lijn va commander à terme 350 bus électriques

Le conseil d'administration de la société flamande de transport en commun De Lijn a approuvé lundi la commande de 350 bus électriques. C’est ce qu’a fait savoir la ministre flamande de la Mobilité, Lydia Peeters. Mais en réalité il s’agit dans un premier temps d’une commande de 63 bus électriques, pour une phase-test. Il n’est pas encore clair quand le reste des bus pourra être commandé. L’an dernier, De Lijn avait dû revoir nettement à la baisse ses ambitions électriques et annuler une commande de 970 bus électriques.

La société De Lijn va lancer un appel d'offres. Dans un premier temps, 63 bus électriques seront commandés auprès de deux fournisseurs. Ceux-ci seront testés avant de poursuivre, en plusieurs phases, la commande auprès d'un des deux candidats.

Cette soixantaine de bus est destinée aux dépôts de Destelbergen (Flandre orientale), Genk-Winterslag (Limbourg) et Courtrai (Flandre occidentale) et devrait intégrer la flotte de la compagnie au second semestre 2022. Ce n’est qu’après la phase de test que les 290 autres bus pourront être commandés, mais aucun timing concret n’a encore été fixé.

A l’heure actuelle, De Lijn n’a que dix bus électriques en service : cinq à Louvain (Brabant flamand) et cinq à Anvers. Sur une flotte de 2.337 bus au total. Pour comparaison, la compagnie bruxelloise STIB roule avec 37 bus électriques actuellement.

Le budget total pour cette commande de 350 bus électriques et l'infrastructure de recharge inhérente est estimé à 200 millions d'euros environ.

La ministre flamande de la Mobilité, Lydia Peeters
De Lijn

Les plus consultés