Radio 2

Jürgen Conings a vécu deux ans dans ce chalet dans le domaine du Dilserbos: "Il connaît la région comme sa poche"

Le militaire en fuite Jürgen Conings vivait il y a deux ans dans un chalet du domaine de loisirs le "Sparrendal", au milieu du Dilserbos, à Dilsen-Stokkem, dans le Limbourg. Des recherches ont été effectuées plusieurs fois dans cette zone pour tenter de retrouver cet homme soupçonné de projets terroristes. Sa voiture a également été retrouvée à quelques kilomètres de là. Jürgen Conings connaissait cette zone boisée comme sa poche. Le parquet fédéral n'a pas confirmé officiellement que c'était la raison pour laquelle une fouille approfondie a été menée à cet endroit, mais cela semble probable.

Au cours des dernières semaines, une recherche intensive a été menée pour retrouver le militaire armé Jürgen Conings. Principalement dans les zones du parc national de la Haute Campine. Mais on ne savait pas pourquoi certaines zones étaient fouillées plus que d’autres. 

Jeudi dernier, une zone forestière située entre Niel-bij As, Lanklaar et Neeroeteren a été fouillée par des militaires. On savait déjà que la voiture de Conings avait été retrouvée dans cette zone. On apprend à présent que Conings a également vécu pendant des années dans le Sparendal , le centre de vacance du Dilserbos. Jusqu’ il y a deux ans, il y vivait dans un chalet. "Il a vendu son chalet quand il est allé vivre avec sa petite amie actuelle", a témoigné l'un de ses anciens voisins. Les enquêteurs fouillent probablement cette zone avec une attention particulière, parce que Conings y a vécu pendant des années. 

"Jürgen se promenait régulièrement dans le quartier avec son berger allemand", raconte un habitant du Sparrendal. "Il connaît les bois entre Niel-bij-As et Lanklaar comme sa poche. Aucun raccourci ne lui est étranger. Il était connu ici comme un homme serviable mais modeste, souvent en mission avec l'armée. Quand il était absent, il aissait son berger allemand chez la voisine. À l'origine, il avait acheté l'animal pour le dresser comme un chien policier, mais l’animal s'est révélé trop joueur pour passer l'examen. Il y a quelques semaines, Conings est retourné chez son ancienne voisine pour lui vendre son chien. Peut-être qu'il préparait quelque chose à l'époque."

"Il y a pas mal de résidents permanents dans la forêt ici", poursuit l'un des habitants. "L'ancien chalet de Jürgen appartient maintenant à d'autres personnes qui la louent comme maison de vacances. Donc ça n'a plus rien à voir avec lui. Seul son chien vit depuis peu avec nous à Sparrendal."

Le parquet n'a pas voulu donner d'informations sur les raisons pour lesquelles les fouilles sont menées dans certaines zones. 

Membre du Vlaams Belang

Jürgen Conings a eu une carte de parti du Vlaams Belang jusqu'à la fin de l'année dernière, ont affirmé mardi les quotidiens De Morgen et Le Soir. L'information a été confirmée par la formation d'extrême droite flamande. Selon le porte-parole du Vlaams Belang, il n'y a cependant aucun lien entre le Vlaams Belang et les actions de Jürgen Conings.

En avril 2020, Conings a payé une cotisation de 12,50 euros au Vlaams Belang. Il est resté membre jusqu'à la fin de l'année, mais n'a pas renouvelé son adhésion au début de cette année.
 

Radio 2

Les plus consultés