Le ministre Ben Weyts cible la tête du député Kristof Calvo et suscite l’indignation

Lors d’une émission de divertissement, le ministre flamand de l’Enseignement Ben Weyts (N-VA) s’est prêté à un jeu qui n’a pas plu à tout le monde. Sur les images, on le voit tirer sur des ballons arborés de têtes de personnalités politiques. Les propos du ministre, alors qu’il venait de cibler le député Groen Kristo Calvo, ont suscité l’indignation de plusieurs responsables de Groen et du CD&V. Mais Ben Weyts évoque un moment d’humour qui a été tourné durant les vacances de Pâques. 

Alors que Ben Weyts tire et vise en premier lieu sur la tête du député écologiste flamand, Kristof Calvo, le ministre réagit, visiblement satisfait : "Oui, ce Calvo devait y passer dès le début. Avez-vous vu combien de balles j’ai encore ? Je peux tirer cent fois sur ce Calvo !".

Les images ont été tournées dans le cadre de la série satirique "Shooting stars", diffusée sur les canaux des médias sociaux de Supercontent.

Muni d’un fusil à air comprimé, Ben Weyts avait la possibilité de tirer sur différents ballons, affichant notamment les photos du président du Vooruit, Conner Rousseau, de la ministre flamande de l’Emploi, Hilde Crevits, du Premier ministre Alexander De Croo et du président du Vlaams Belang, Tom Van Grieken. 

Regardez l'extrait de la séquence et lisez la suite de l'article plus bas (sous la vidéo) : 

"Est-ce normal monsieur le ministre ?"

Plusieurs représentants de Groen ont exprimé leur indignation face à ces images. "Abattre des politiciens, est-ce normal monsieur le ministre ?", lui demande notamment le député flamand Björn Rzoska (Groen) sur Twitter. "Au moment où des virologues, des journalistes et des politiciens (dont votre président Bar De Wever) reçoivent des menaces de mort. A ce moment le ministre de l’Enseignement (!) tire sans sourciller sur mon collègue Groen, Kristof Calvo", peut-on encore lire dans sa publication.

Plusieurs autres représentants de Groen ont à leur tour fustigé Ben Weyts. "Comment un ministre peut-il tomber aussi bas ?", se demande notamment le député Stefaan Van Hecke. "A-t-il conscience de l’époque dans laquelle on vit ? On peut être fan de Kristof Calvo ou ne pas l’être du tout, mais si tu n’as pas conscience que cela ne se fait pas, c’est que tu as un gros problème".

Le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Sammy Mahdi (CD&V), a également relayé le tweet de Björn Rzoska en réagissant : "Dégoutant. Ça n’a rien de drôle, surtout dans le contexte actuel. Un climat politique violent crée un climat social violent. Pourquoi donc, Ben Weyts ?"

"De l’humour tourné à Pâques"

Face aux critiques, le ministre flamand de l’Enseignement s’est défendu par écrit via son porte-parole. "Il est bien connu que les réalisateurs de ‘Shooting stars’ adoptent un ton humoristique", déclare-t-il. "L’enregistrement a par ailleurs eu lieu pendant les vacances de Pâques".

Sur Twitter, le ministre flamand des Finances, Matthias Diependaele (N-VA) soutient son collègue : "J’ai plus peur d’une société hypersensible que d’un humour pas drôle et déplacé", a-t-il commenté.   

Regardez la séquence de 'Shooting stars' avec Ben Weyts (via GoPlay) :

Les plus consultés