CLI

Annelies Verlinden : Les victimes de viol doivent pouvoir porter plainte en ligne

Afin que les victimes de viol portent plainte plus souvent, la ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden, souhaite leur permettre de pouvoir le faire en ligne, a-t-elle déclaré vendredi dans l'émission De Ochtend sur la VRT.

Selon des estimations, seule une victime sur dix de viol ou d'agression sexuelle porte plainte.

"Nous devons réduire autant que possible les obstacles pour que les victimes puissent porter plainte et que nous puissions mieux poursuivre" les auteurs, a expliqué la ministre.

"Nous devons examiner comment les victimes peuvent contacter plus simplement la police, par exemple via une plainte en ligne de telle sorte qu'elles ne doivent plus se rendre au commissariat. Je suis personnellement favorable à cette solution", a-t-elle ajouté.

La jeune fille âgée de 14 ans, victime d'un viol collectif au cimetière du Westerbeg à Gand, le 15 mai dernier, avait demandé une aide psychologique, mais elle avait dû attendre par manque de place. L'information a été confirmée par Jef Vermassen, l'avocat du père de la victime. La jeune fille a alors mis fin à ses jours.

Les plus consultés