ROBIN UTRECHT

Un "tour de rattrapage" pour la seconde dose de vaccin à la fin de l’été

Un tour supplémentaire de vaccination sera organisé en Flandre à la fin des vacances d’été à l’attention de tous les citoyens qui, pour une raison quelconque, n’ont encore pu recevoir la seconde dose de leur vaccin contre le Covid-19. C’est ce qui a été annoncé ce vendredi à la conférence de presse hebdomadaire de l’Agence flamande Soins et Santé sur l’avancement de la campagne de vaccination. L’organisation de ce "tour de rattrapage" doit encore être élaborée. Ceux qui ont raté l’opportunité de se faire vacciner (première dose) auront alors aussi une seconde chance. La vaccination n’est toujours pas obligatoire, mais les autorités veulent tout mettre en œuvre pour atteindre un pourcentage aussi élevé que possible d’adultes vaccinés.

Avec le slogan "Donnez la priorité au vaccin plutôt qu’à vos vacances", le gouvernement flamand a tenté de convaincre un maximum de citoyens de se faire vacciner, aussi pendant les vacances d’été. "Mais nous constatons que l’envie de vacances et la planification de l’injection de la seconde dose de vaccin ne sont pas conciliables pendant cette même période estivale", expliquait ce vendredi après-midi Dirk Dewolf de l’Agence flamande des Soins et de la Santé. "En plus de cela, certains secteurs, comme celui de la construction, ne peuvent choisir librement le moment de leurs congés".

C’est la raison pour laquelle un "tour de rattrapage" sera organisé, pour tous ceux qui n’ont pas encore reçu leur seconde dose de vaccin, pour quelque raison que ce soit. "Le but n’est toujours pas que vous laissiez tomber votre première dose parce que vous avez des projets de vacances. Ne reportez pas la première dose. Pour la seconde dose, nous trouverons une solution si vous partez en vacances", résume Dewolf.

L’Agence examinera ces prochains jours comment organiser concrètement ce "tour de rattrapage". Mais "faites savoir à votre centre de vaccination si vous venez vous faire vacciner ou pas. Nous ne pouvons nous permettre de gaspiller des vaccins". Le tour de rattrapage sera probablement limité dans le temps, à quelques semaines. Tout dépendra aussi des réserves de vaccins. "Etant donné que les secondes doses seront encore administrées à la population large au début du mois d’août, les vaccinations de rattrapage auront sans doute lieu fin août ou début septembre", précise l’Agence flamande.

Les citoyens concernés devront vraisemblablement s’inscrire eux-mêmes pour ce nouveau tour, au centre de vaccination de leur région. Et il n’est actuellement pas question en Belgique de mélanger les vaccins. La deuxième dose devra donc être de la même firme pharmaceutique que la première dose.

ROBIN UTRECHT

Aussi un "repêchage" pour la première dose

Les adultes qui n’ont pas répondu à l’invitation de se faire vacciner qui leur a été envoyée auront une seconde chance d’y répondre à la fin de l’été, pendant ce tour de rattrapage. "Les gens qui ont laissé passer leur tour recevront une nouvelle invitation, après que tous les Belges de plus de 18 ans aient eu la possibilité de recevoir le premier vaccin", précise Dirk Dewolf.

"Si vous avez refusé le vaccin, mais que vous souhaitez finalement tout de même être vacciné, vous devrez signaler vous-même que vous souhaitez être à nouveau invité". Ce qui signifie aussi que les centres de vaccination devront rester ouverts plus longtemps. "Le financement par le gouvernement flamand sera prolongé jusqu’au 15 octobre. Nous pourrons ainsi bien nous organiser pour l’an prochain. C’est important pour les vaccins de rattrapage, mais aussi si nous décidons effectivement de vacciner les jeunes", expliquait pour sa part le ministre flamande de la Santé, Wouter Beke, ce vendredi.

Le ministre estime maintenant que 70% des Flamands adultes devraient avoir reçu une première dose d’un vaccin anti-Covid d’ici le 21 juin. Au cours des deux prochaines semaines, plus de 1,3 million de doses de vaccins devraient être administrées, dont 900.000 premières doses. Ce qui permettrait d’atteindre un taux de vaccination de 70% des adultes en Flandre pour le début de l’été.

Isopix

Les plus consultés