Le congrès statutaire du CD&V opte pour le renouveau en vue de devenir "le parti de la proximité"

A l'issue du congrès statutaire du CD&V, organisé virtuellement ce samedi, 92,88% des 1.200 participants ont approuvé les nouveaux statuts du parti. Concrètement, le CD&V disposera désormais de trois organes de décision : le congrès qui se tiendra annuellement ; le conseil qui se réunira chaque mois et le bureau dont les membres se retrouveront toutes les semaines. 

Les provinces et les collectivités locales pourront procéder elles-mêmes à des ajustements sur mesure. Le rôle des membres et du niveau local sera également renforcé, avec la désignation, par les membres eux-mêmes, d'au moins la moitié des représentants du conseil du parti.

"Si nous voulons être le parti de la proximité, nous devons aussi le faire rayonner dans notre fonctionnement", a souligné Joachim Coens, le président des chrétiens-démocrates flamands.

Ces derniers entendent en outre s'ouvrir davantage à ceux qui n'adhèrent pas au parti en leur permettant de prendre part aux débats et aux réflexions par le biais d'un statut de participant enregistré. Les jeunes pourront quant à eux devenir membres dès l'âge de 15 ans.

Enfin, Joachim Coens entend bien mettre un terme au privilège du président de pouvoir nommer des ministres sans accord au sein du parti.

Les plus consultés