Concentrations élevées en PFOS à Malines, Willebroek et Kleine-Brogel

Vendredi soir, le gouvernement flamand a été informé par l'OVAM, l'agence flamande de gestion des déchets, que les normes relatives aux PFOS étaient dépassées sur trois sites : à Malines, Willebroek et Kleine-Brogel. À Malines, il s'agit du site de l'ancienne caserne de pompiers de la Dageraadstraat. D’après le ministre Bart Somers, interrogé par la VRT, des mesures seront prises à Malines.

"Au moment où les pompiers ont déménagé dans le nouveau bâtiment du Nekkerhal, une enquête a eu lieu en 2017-2018", a déclaré ce samedi matin, le ministre de l'Administration intérieure Bart Somers (Open VLD) dans l'émission "De Ochtend", sur Radio 1. "Mais il n'y a jamais eu de mise en garde de l'OVAM indiquant que des mesures spéciales devaient être prises. Et à présent, nous recevons soudain le message que les normes ont été dépassées 12 fois et que des mesures supplémentaires sont nécessaires." En outre l'ancienne caserne se trouve dans une zone résidentielle.

Dans un rayon de 100 mètres autour de ce site, le conseil communal demandera de ne plus utiliser les eaux souterraines et de ne pas manger trop de légumes du jardin. Le terrain non bétonnés seront également fermés afin qu'il ne soient plus accessibles.

Bart Somers craint que d’autres casernes de pompiers ne soient concernées, en Flandre, car la mousse d'extinction contenait le polluant PFOS. "Nous devons prendre des mesures sur tous ces sites dès que possible afin de pouvoir évaluer l'étendue du problème", a encore déclaré Bart Somers.

Le PFOS est de l'acide perfluorooctanesulfonique classé comme perturbateur endocrinien et polluant organique persistant.
 

Les plus consultés