Un troisième corps sans vie dégagé des décombres du bâtiment qui s'est effondré à Anvers, encore deux disparus 

Un troisième corps sans vie, celui d'un homme, a été découvert et sorti des décombres samedi après l'effondrement vendredi d'un bâtiment scolaire dans le quartier Nieuw Zuid d'Anvers, signalent samedi les pompiers locaux.

 

L'identité de la troisième victime n'est pas encore connue, les services d'urgence voulant en outre d'abord prévenir la famille de la victime.

Cette victime a été retrouvée et extraite des décombres juste avant midi. Les secours se concentrent désormais sur deux hommes disparus, dont les chances de survie s'amenuisent.

Les pompiers ont également de bonnes nouvelles à annoncer: sur les neuf victimes qui ont été transportées à l'hôpital, une personne a déjà été autorisée à le quitter. Les huit autres sont dans un état stable.

Le DVI (Disaster Victim Identification), le service d'identification des victimes de la police fédérale, a été dépêché sur place. Les familles et amis des victimes sont, quant à eux, accueillis à proximité du lieu de la catastrophe.

Un échafaudage et une partie d'une école en construction se sont effondrés vendredi après-midi dans le quartier Nieuw Zuid à Anvers. 

"A 4 heures ce matin, un premier corps a été extrait", a déclaré Marie De Clercq des pompiers d'Anvers. "Il s'agit de la victime qui avait déjà été localisée par les services d'urgence hier. Un peu plus tard, vers 6 heures, la deuxième victime a été localisée et également extraite."

Enfin un troisième corps a été découvert ce samedi peu avant midi et sorti des décombres.

Deux ouvriers du bâtiment sont toujours portés disparus. La nuit dernière, à 1 heure du matin, les travaux de recherche ont été temporairement interrompus. "Nous avons éteint toutes les machines afin de pouvoir écouter dans un silence complet si nous recevions encore des signaux de sous les décombres", a encore expliqué Marie De Clercq. "Mais malheureusement, sans résultat."

Les chances sont minces que les disparus soient retrouvés vivants sous les décombres. "Pendant très longtemps nous parlions d'une opération de sauvetage, car pendant longtemps nous avons eu l'espoir de les retrouver vivants. Mais maintenant nous craignons qu'il n'y ait pas de bonnes nouvelles."

Le bilan s'élève pour l'instant à trois morts.

www.rubenvandenheuvel.be

Les plus consultés