"L’hypothèse de base de l’effondrement d’un bâtiment scolaire à Anvers est une erreur de construction"

L'hypothèse de base est qu'une erreur de construction est responsable de l'effondrement d'une école en construction, dans lequel cinq personnes sont décédées et neuf ont été blessées, a affirmé dimanche le bourgmestre d’Anvers Bart De Wever (N)-VA), après en avoir parlé avec l'ingénieur de la ville.

Bart De Wever était interrogé dans le cadre de l'émission dominicale de la VRT De Zevende Dag. "Si cette hypothèse se confirme, le bâtiment devra alors être démoli entièrement ou en grande partie", a ajouté Bart De Wever. Normalement, l'école devrait ouvrir ses portes en septembre. « Si cet accident s'était produit quelques semaines plus tard, avec des centaines d'enfants dans le bâtiment, cela aurait été "une catastrophe sans précédent", a encore déclaré le bourgmestre d’Anvers.
 

L'entrepreneur général assure que tout sera fait pour faire la lumière sur l'accident

Democo, l'entrepreneur général en charge des travaux à Anvers, où un effondrement a tué cinq personnes et blessé neuf autres vendredi, a promis samedi de tout faire pour savoir ce qu'il s'était passé.

Les cinq personnes décédées étaient employées par des sous-traitants de Democo, a confirmé l'entreprise. "Nous adressons nos plus sincères condoléances aux familles et proches des victimes. Tous les collaborateurs sont abattus. Les pensées de tous les membres de Democo vont vers eux. Un soutien psychologique a été mis en place pour les collègues qui travaillaient sur le chantier", a précisé le directeur Frederik Bijnens.

L'entreprise promet d'apporter tout son soutien à l'enquête pour faire la lumière sur les faits. "Maintenant que les services de secours ont fait tout ce qu'ils pouvaient, une enquête minutieuse va s'ouvrir pour identifier la cause de l'accident. Democo apporte son plein soutien aux experts qui seront désignés. Une analyse interne va également avoir lieu et le chantier est temporairement à l'arrêt."

Les plus consultés