Marc Van Ranst se dit soulagé mais présente ses condoléances aux proches de Jürgen Conings

Ce dimanche, le corps de Jürgen Conings a été retrouvé sans vie dans les bois de la commune de Dilsen-Stockem dans la province du Limbourg. Le virologue Marc Van Ranst, qui avait été menacé par le militaire fugitif, a réagi avec soulagement à l'annonce de cette nouvelle mais a ajouté qu’il présentait ses condoléances aux proches de Jürgen Conings.

Le virologue a ainsi déclaré, par téléphone, que d’un côté il était soulagé pour sa famille et pour lui-même mais a ajouté que ses pensées allaient à la famille et aux amis de Jürgen Conings, qui ont perdu un être cher. "Cet homme avait aussi une famille, des enfants qu'il laisse derrière lui et des amis. Pour eux, c'est une nouvelle très triste."

"Bien sûr, ce n'est jamais agréable quand vous savez que quelqu'un vous en veut", poursuit Marc Van Ranst. "Et il y a eu ces réactions sur les réseaux sociaux. Je garderai cela à l'esprit. Les menaces sont totalement hors de propos. Le fait que des gens acceptent cela et aillent si loin. Je m'en souviendrai bien plus longtemps que Jürgen Conings."

Toutefois, Marc Van Ranst et sa famille ne savent pas encore quand ils pourront quitter leur "safehouse". Cela sera déterminé par les personnes qui évaluent le niveau de la menace. Yves Stevens, porte-parole du Centre de crise, affirme que la situation sera évaluée dès que possible.

Les plus consultés