Une tornade cause d'énormes dégâts à Beauraing la nuit dernière

Le plan communal d'urgence a été déclenché, samedi en fin de soirée, à Beauraing (Namur), où une tornade a touché le centre-ville. Dix-sept personnes ont été blessées légèrement et une cinquantaine de bâtiments ont été touchés à de degrés divers. Les intempéries ont aussi causé des inondations dans l'est de la Wallonie picarde et en Flandre orientale.

Les personnes blessées sont à déplorer suite à l'envol d'une terrasse au café "Le pèlerin", à Beauraing. Une dizaine de toitures ont par ailleurs été arrachées dans les villages d'Eprave (Rochefort) ainsi qu'à Mont-Gauthier (Rochefort). "La toiture de l'église de Laloux s'est envolée".

A Beauraing, de nombreuses toitures ont été arrachées ainsi que des câbles électriques, les rues sont couvertes de débris. De nombreux arbres et pylônes sont tombés provoquant des problèmes de circulation.

Un local au Centre culturel a été ouvert afin d'accueillir des victimes et les personnes nécessitant une solution de relogement temporaire. Dans cette optique, 6 personnes ont été effectivement relogées, précisent les autorités locales.

(Lire la suite de l'article en-dessous de la photo)

"C'est un petit miracle qu'il n'y a pas plus de blessé"

Les autorités communales de Beauraing dressaient dimanche matin un inventaire des dégâts, en compagnie des policiers, des pompiers et des assureurs, quelques heures après le passage d'une mini-tornade sur l'entité.

"Nous passons auprès de chaque personne touchée et on voit comment on peut les aider et quels sont leurs besoins. Nous avons dressé un premier bilan des dégâts pendant la nuit mais on ne pensait pas qu'il y en avait autant", s'étonne le bourgmestre Marc Lejeune (CDH).

De nombreuses maisons sont inhabitables car les toitures se sont envolées et des fenêtres ont parfois explosé. "On a aussi des poteaux par terre, les tôles du hall sportif de l'école des Soeurs qui ont disparu, des abris de jardins qui se sont encastrés dans des toitures, des arbres sur les routes, etc. C'est une situation apocalyptique", commente le bourgmestre, ajoutant qu'il va falloir trouver une solution pour de nombreuses familles.

Une quinzaine de personnes ont été légèrement blessées. La plupart d'entre elles se trouvaient sur la terrasse d'un café quand la toiture s'est envolée. "Ils ont vu les tuiles tomber et ont heureusement pu quitter la tonnelle sous laquelle ils se trouvaient. C'est un petit miracle qu'il n'y a pas plus de blessé", conclut Marc Lejeune.

Chargement lecteur vidéo ...

Nombreuses interventions des pompiers en Wallonie picarde et en Flandre orientale

Des pluies torrentielles sont tombées samedi soir et dimanche matin dans la zone située à l'est de la Wallonie picarde. Les pompiers sont intervenus à une quarantaine de reprises. On ne déplore aucun blessé, indique le dispatching de la zone Wapi.
Des orages, suivis de pluies torrentielles, ont éclaté samedi soir, peu après 21h00. Ce sont les diverses localités des entités de Péruwelz, Leuze-en-Hainaut et de Lessines qui ont été touchées. Ces villes sont sur une même ligne, à l'est de la Wallonie picarde (Hainaut occidental).

De nombreuses équipes des services de la zone de secours du même nom sont intervenues pour le nettoyage de coulées de boue sur la voie publique, des arbres et feuillus entravant les routes et des vidanges de caves. Aucun accident n'est à déplorer. Les dernières interventions se sont terminées vers 04h00.

Les violents orages ont aussi provoqué des inondations à Wetteren, Oosterzele et Sint-Lievens-Houtem dans la province de Flandre orientale. Ici et là, des rues ont été inondées, ainsi que des caves et des garages, mais ce sont les pompiers qui ont eu le plus de travail pour dégager la chaussée, inondée de boue.

La zone de secours des Ardennes flamandes a notamment reçu 115 appels, tandis que des pluies torrentielles se sont abattues à Wetteren, en même temps que l'orage, inondant plusieurs rues. Les pompiers de la région ont reçu des appels pour des caves et garages inondés mais l'essentiel de leur travail s'est concentré sur le nettoyage des routes et de la boue qui s'y est accumulée. Dans le sud de la province, les pompiers ont également été mobilisés pour les mêmes raisons, mais aussi pour des plaques d'égout mal fixées.

Les plus consultés