La dernière arme manquante de Jürgen Conings a été retrouvée lors de nouvelles recherches

Lors d'une nouvelle recherche effectuée dans le Dilserbos ce lundi, la dernière arme manquante de Jürgen Conings a été retrouvée dans la zone où son corps sans vie a été découvert. L’accès au bois avait dans ce cadre à nouveau été fermé. 

Peu avant 8 heures ce matin, un cortège de fourgons de police est arrivé au Dilserbos, à Dilsen-Stokkem (Limbourg), où le corps de Jürgen Conings a été découvert hier. 

Le parquet avait annoncé qu'une dernière opération de recherche serait menée afin de s'assurer que les enquêteurs "n'ont rien négligé". L'accès au bois, où a été découvert dimanche le corps sans vie du sympathisant d'extrême droite et militaire recherché Jürgen Conings, avait ainsi été fermé.

L’objectif était de retrouver l'une des armes que Jürgen Conings avait volées lors de son escapade: une mitrailleuse P90 capable de percer les gilets pare-balles. D’après les informations de la VRT, l’arme en question a été retrouvée. Les recherches ont été clôturées aux alentours de 13 heures.

Dimanche, un fusil anti-émeute avait été retrouvé à côté de la dépouille, de même qu'une arme de poing 5.7, une hache et un canif. Le corps était déjà dans un état de décomposition avancé. L'autopsie doit confirmer la cause de la mort, qui semble être un suicide par arme à feu, d’après le parquet fédéral.

Le fugitif armé avait menacé de s'en prendre aux structures de l'État, à une mosquée et à plusieurs personnalités, dont le célèbre virologue Marc Van Ranst. 

Les plus consultés