Chargement lecteur vidéo ...

Le Westhoek souffre de l’absence des touristes britanniques

Les restrictions de voyages, cet été, en raison de la crise sanitaire ont des conséquences importantes pour le tourisme dans le Westhoek, cettee région de Flandre occidentale qui fut le champ de bataille de la Grande Guerre. Les touristes britanniques sont nombreux à annuler leur séjour alors qu'ils représentent normalement un quart des nuitées dans cette région où se trouvent les sites et les musées dédiés à la Première Guerre mondiale, comme ici à Ypres. 

En 2019, il y a encore eu 90 000 nuitées réservées par des touristes britanniques - l'année dernière à peine 9 000. Cette année, presque rien du tout. Les réservations revenaient tranquillement pour l'été, mais elles sont maintenant annulées en masse à cause des restrictions de voyage.

Les gérants des hôtels et des magasins de souvenirs du Westhoek avaient compté sur le fait qu'ils pourraient à nouveau accueillir de nombreux touristes britanniques (après un an et demi d'absence). D'autant plus que le nombre de touristes belges qui se rendent dans le Westhoek ne peut compenser cette perte.

Les plus consultés