Mort suspecte d’un résident d’une maison de repos à Destelbergen, un pensionnaire presque centenaire arrêté

Un résident de la maison de repos WZC Kouterhof à Destelbergen est décédé dans des circonstances suspects lundi dernier. Un suspect, un autre pensionnaire a été arrêté et placé en détention. Le parquet ne souhaite pas confirmer l'âge de la victime ni du suspect, mais il s'agirait d'une personne de près de 100 ans. Ce qui en ferait le plus vieux détenu du pays.

Un suspect a été interpellé. Il s'agit d'un résident de la maison de repos. L'homme a été présenté au juge d'instruction de Gand lundi soir. Il a été placé sous mandat d'arrêt et transféré en prison", a rapporté le parquet.

On ignore encore ce qui s'est passé exactement dans la maison de repos WZC Kouterhof à Destelbergen (Flandre orientale). La police et le parquet ont été informés lundi de la mort suspecte d'un résident de cette maison de repos.

"Le procureur a saisi le juge d'instruction, qui s'est rendu sur place, en compagnie du médecin légiste, de la police judiciaire et du laboratoire. Mais tant que l'enquête est en cours, aussi bien le parquet que la maison de repos refusent de communiquer. La bourgmestre de Destelbergen, Elsie Sierens (Open VLD), confirme qu'un homme est décédé dans des circonstances suspectes, et qu’un autre résident a été arrêté et placé en détention.
 

Une onde de choc dans la commune

Ces faits ont provoqué un choc dans la commune de Destelbergen. "La victime est originaire de notre commune, et ses enfants vivent ici. Donc ça ne laisse personne indifférent." La bourgmestre s'est déjà entretenue avec la famille : "Je leur ai présenté mes condoléances. Nous continuerons à soutenir ces personnes par tous les moyens possibles, nous voulons être là pour elles."

A la demande du parquet, il n'y a pas eu de communication du tout pendant les deux premiers jours. "C'est une bonne chose que les informations soient maintenant révélées", a déclaré la bourgmestre. "Il y a beaucoup de questions, mais maintenant il y a déjà des réponses. C'est important pour les proches, car cela facilite le traitement et le processus de deuil."

Les résidents et le personnel bénéficient d’une assistance psychologique.
Elsie Sierens (Open VLD), bourgmestre de Destelbergen

Depuis lundi, la police se rend tous les jour au Kouterhof pour apporter une aide psychologique aux résidents et au personnel.

"Cette aide est bien utile. Parce qu'il s'agit de faits sérieux, presque irréels. Cela semble sortir d'un mauvais film, mais c'est pourtant arrivé. Un résident est une victime, et un autre est un suspect. Pour ce dernier, il est également pénible de devoir aller en prison à un âge aussi avancé. Mais c'est un crime, et le procureur fait son travail", ajoute Elsie Sierens.

Selon les premières informations, données par l’agence Belga, le suspect est âgé de 99 ou 100 ans, ce qui en fait probablement le détenu le plus âgé du pays puisque selon des chiffres de 2020, la Belgique comptait dans ses prisons dix détenus âgés de 80 à 89 ans et aucun détenu âgé de plus de 90 ans. Le parquet n'a néanmoins pas souhaité divulguer l'âge des personnes impliquées.

La victime, d'après les dires de ses proches, était âgée de 75 ans et a probablement été tuée au hasard, étouffée par un coussin. Il ne connaissait en effet pas le suspect. Ce dernier était arrivé depuis peu au home et dans un service différent de celui de la victime.

Les plus consultés