Alexander Dumarey

Au parlement flamand, la commission d’enquête sur la pollution au PFOS a été lancée

La commission d'enquête parlementaire sur la pollution sur le site de l’entreprise 3M à Zwijndrecht (en province anversoise) instaurée au sein du parlement flamand, est sur les rails. Ce vendredi, elle a désigné son président, le parlementaire régional Vooruit Hannes Anaf. C’est la première fois en vingt ans qu’une commission parlementaire d’enquête a été lancée au niveau flamand.

Au cours d'une brève audience publique, les membres de la commission ont également décidé de se faire accompagner dans leurs travaux par un magistrat afin d'éviter d'empiéter sur l'enquête judiciaire qui est déjà en cours. A huis-clos, ils ont ensuite défini une méthode de travail et se sont penchés sur une liste de témoins à auditionner.

Les groupes politiques doivent remettre d’ici lundi la liste des personnes qu'ils souhaitent entendre. La commission devra faire la lumière sur la pollution au PFOS, liée à l'usine 3M implantée de longue date à Zwijndrecht, qui secoue le nord du pays depuis plusieurs semaines.

Qui savait quoi? Et depuis quand? Qui en porte la responsabilité?...Autant de questions auxquelles les 16 membres de la commission devront tâcher de répondre d'ici la fin du mois de janvier 2022. En attendant, les commissaires mettront les deux semaines qui viennent à profit pour se plonger dans le dossier.

Ils se rendront aussi sur le site de l'usine 3M à Zwijndrecht, ainsi que sur le chantier de la liaison anversoise Oosterweel, le 16 juillet. Ils ont l'intention de s'entretenir avec les riverains et les agriculteurs touchés par la pollution.

Enfin, malgré la mise en place de la commission d'enquête, la commission de l'Environnement du parlement flamand entendra mardi des dirigeants de l'entreprise 3M.

Les plus consultés