Dès le 30 juin, une seconde chance pour les Flamands qui ne se sont pas encore fait vacciner

Les citoyens résidant en Flandre qui ne se sont pas présentés à leur rendez-vous pour recevoir la première dose d’un vaccin anti-Covid recevront une deuxième opportunité de se faire vacciner dès le 30 juin. C’est ce qu’a annoncé l’Agence flamande pour les soins et la santé, vendredi, lors de sa conférence de presse hebdomadaire sur l’avancement de la campagne de vaccination. Au total, 220.000 Flamands sont visés par cette possibilité de rattrapage.

Ils devront alors s’inscrire pour un nouveau rendez-vous via QVAX, le système de liste de réserve pour les vaccins excédentaires. Ils recevront par la suite encore une invitation par la poste.

Les citoyens qui avaient explicitement indiqué ne pas vouloir se faire vacciner (ils sont 80.000 Flamands), recevront eux aussi une deuxième opportunité dès le 30 juin. Ils doivent cependant d’abord s’enregistrer via QVAX.

Entretemps, la campagne de vaccination a atteint sa vitesse de croisière en Flandre. Actuellement, 77% de la population adulte a reçu au moins une dose d’un vaccin. Avec pareils chiffres, la Flandre n’est devancée en Europe que par l’Islande et le Royaume-Uni.

Grâce aux vaccins qui seront livrés à la Belgique la semaine prochaine, le ministre flamand de la Santé, Wouter Beke, escompte que tous les adultes en Flandre auront reçu d’ici le 11 juillet une invitation à se faire administrer une première dose d’un vaccin. Ce qui permettrait au gouvernement flamand de faire honneur à la promesse faite aux citoyens il y a quelques mois.

L’optimisme qui anime Beke provient notamment du fait que la firme Johnson & Johnson livrera, au début du mois de juillet, davantage de vaccins qu’elle ne l’avait annoncé initialement.

Dès le 12 juillet, la plus grosse partie des vaccins sera utilisée pour administrer une seconde dose. De cette façon, 82% des adultes en Flandre auront été complètement vaccinés d’ici le 2 août prochain.

Les plus consultés