© Willie B. Thomas

La 2e phase du "plan été" est entrée en vigueur ce dimanche

Comme le Comité de concertation l’avait confirmé le 18 juin dernier, la deuxième phase du "plan estival" d'assouplissement des mesures destinées à ralentir la propagation du coronavirus débute ce dimanche 27 juin. Les assouplissements concernent avant tout la levée de l’interdiction de rassemblement après minuit, l’heure d’ouverture des cafés et restaurants repoussée jusqu’à 1h, et l’extension de la bulle dans l’horeca et à la maison à 8 personnes.

En mai dernier, le Comité de concertation (Codeco) avait annoncé que cette phase 2 prendrait effet le 1er juillet. L'avancement de la campagne de vaccination et la qualification des Diables rouges pour les 8e de finale du championnat d'Europe de football ont permis vendredi dernier au gouvernement fédéral et aux ministres-présidents des entités fédérées d'anticiper ce calendrier. C'est donc ce dimanche 27 juin, soit quelques heures avant le coup d'envoi du match Belgique-Portugal, que la seconde phase entre en vigueur.

Concrètement, dès ce dimanche, les établissements Horeca peuvent ouvrir dès 5h du matin et jusqu'à 1h du matin (contre 23h30 jusqu’à présent), et proposer des repas à emporter et des livraisons à domicile dans cette tranche horaire. Un maximum de huit personnes par table est autorisé, au lieu de quatre, les enfants jusqu'à douze ans accomplis non compris.

Cette "bulle de huit" s’applique également dorénavant à la sphère privée. En outre, l'interdiction d'installer des panneaux en plexiglas entre les tablées est levée. Les jeux de café (fléchettes, kicker, etc.) et de hasard (bingo, etc.) sont à nouveau autorisés. Enfin, le nombre de clients pour les banquets et réceptions en intérieur n'est plus limité.

L'interdiction de rassemblement la nuit et en journée est levée. Les magasins de nuit doivent toutefois fermer à 1h du matin. Les activités organisées par un club ou une association peuvent, elles, avoir lieu avec un ou plusieurs groupes de maximum 100 personnes jusqu'au 29 juillet inclus, et de maximum 200 personnes à partir du 30 juillet, encadrants non-compris.

Les services du culte, les mariages civils, les funérailles et crémations sont autorisés en intérieur pour un maximum de 200 personnes et de 400 personnes en extérieur. Le nombre de 400 personnes s'applique aussi pour une visite au cimetière dans le cadre de funérailles.

Jusqu’à 5.000 personnes à l’extérieur pour des événements

Pour la culture, l'événementiel, le sport et les congrès, un public assis de maximum 2.000 personnes jusqu'au 29 juillet inclus et un public de maximum 3.000 personnes à partir du 30 juillet est autorisé à l'intérieur, sous réserve d'autorisation des autorités locales. Les événements ne peuvent avoir lieu qu'entre 5h et 1h du matin. À l'extérieur, la jauge est portée à 2.500 jusqu'au 29 juillet et à 5.000 à partir du 30 juillet. L'autorisation des autorités locales n'est pas obligatoire si le public est inférieur à 100 personnes (en intérieur) ou 200 personnes (en extérieur).

Les marchés, marchés annuels, braderies, brocantes, marchés aux puces et fêtes foraines peuvent avoir lieu. Si l'événement accueille plus de 5.000 visiteurs simultanément, un plan de circulation à sens unique doit être élaboré.

Enfin, le télétravail n'est plus obligatoire, même s'il reste fortement recommandé, et toutes les restrictions concernant le shopping sont levées, alors que les soldes d'été approchent. Il n'y a plus non plus de restrictions pour les manifestations.

Les plus consultés