Belga Images

Le prince Gabriel à bord d’un A400M avec son père, mais il "n’a pas de projets militaires à court terme"

Le roi Philippe s’est rendu tout récemment à l’aéroport militaire de Melsbroek pour y découvrir le nouvel avion de transport de l’armée, l’A400M, qui remplace le C130 bien connu notamment des missions humanitaires belges. Huit appareils sont stationnés à Melsbroek d’où ils effectueront à l’avenir des missions et des évacuations médicales. L’A400M peut être réapprovisionné en carburant en plein vol et effectuer des vols d’une distance de 5.400 km. Le souverain partageait la découverte des prouesses techniques de l’appareil avec son fils Gabriel, qui aura bientôt 18 ans.

Père et fils sont montés dans les airs à bord de l’avion cargo militaire, pour voler au-dessus du domaine royal de Laeken et se rendre au centre d’entrainement de Schaffen, en passant par Anvers. Ils ont assisté au largage de matériel et au saut de plusieurs paracommandos, depuis 10.000 pieds de hauteur. Dans l’entrée de l’avion, on a pu voir le roi Philippe tenir d’une main ferme l’épaule de son fils, qui le dépasse pourtant maintenant nettement en taille.

Nul doute que ce vol a rappelé au roi la chute libre qu’il avait effectuée en 1985 depuis un avion militaire. Le Palais royal a d’ailleurs rappelé cette expérience en en plaçant les images sur son compte Twitter.

Chargement lecteur vidéo ...

On se souviendra que le roi est lui-même pilote de F-16. Dans les années 1980, il terminait sa formation militaire avec un brevet de parachutiste et paracommando. Philippe a visiblement savouré la découverte des nouveaux A400M.

Quant au prince Gabriel, plus réservé dans son enthousiasme, il vient de terminer ses examens de 6e secondaire à l’International School de Bruxelles. Il aura 18 ans au mois d’août. Le Palais devrait communiquer prochainement à propos de ses futures études supérieures, tout comme sur celles de sa sœur ainée, Elisabeth, qui a suivi cette année un cursus à l’Ecole royale militaire.

Certains se demandent si la visite de Gabriel à Melsbroek peut laisser supposer que le prince suivra sa sœur à l’Ecole royale militaire. La porte-parole du Palais, Lore Vandoorne, a cependant indiqué que "le prince n’a pas de projets militaires à court terme".

Olivier Matthys

Les plus consultés