Radio 2

Les communes de Bilzen et Hoeselt approuvent leur fusion à l’unanimité

Les conseils communaux des deux entités limbourgeoises de Hoeselt et Bilzen ont approuvé à l’unanimité, lundi soir, leur décision de fusionner le 1er janvier 2025. Le nom pour la nouvelle entité n’a pas encore été choisi. Elle comptera 42.300 habitants sur une superficie de 106 km².

L’approbation de principe - prise au terme d’un conseil communal d’une demi-heure à Hoeselt et d’une heure à Bilzen - devra être confirmée par une décision définitive avant la fin de 2023.

Le bourgmestre de Bilzen, Johan Sauwens (photo principale, à dr.), souligne qu’il s’agit "du rassemblement de deux communautés homogènes, mais aussi de 23 villages et communes rattachées". C’est à la fin de l’an dernier que les communes de Bilzen, Hoeselt et Riemst avaient lancé leurs négociations pour une fusion. Fin avril, Riemst indiquait se retirer du projet, tout en n’excluant pas de rejoindre la commune fusionnée à plus longue échéance.

Un nom n’a pas encore été choisi pour la nouvelle entité, mais le nom de domaine "gemeentebiesen.be" (traduisez par commune Biesen en français) a déjà été enregistré. ‘Biesen’ fait référence à la Commanderie d’Alden Biesen voisine des deux communes. Mais l’ancienne bourgmestre Frieda Brepoels estime que Bilzen-Hoeselt serait plus logique.

La prime financière de 500 euros par habitant qui est allouée aux communes qui fusionnent - soit un total de 21,2 millions d’euros pour les deux communes limbourgeoises en question - devrait leur permettre des réductions fiscales et plusieurs investissements importants dans des projets d’infrastructure. Les deux communes assurent aussi qu’il n’y aura pas de licenciements et que les guichets resteront ouverts à la population dans les deux entités.

Radio 2

Confirmation fin 2023, concrétisation début 2025

Après les vacances d’été, les groupes de travail se lanceront dans la préparation technique, juridique et administrative du dossier de fusion. Les citoyens seront impliqués dans le processus via des sessions d’information et de discussion. La décision définitive est attendue pour décembre 2023. Si elle est confirmée, la fusion devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2025, avec un conseil communal de 35 élus et neuf échevins pour entourer le bourgmestre.

Le ministre flamand de l’Intérieur, Bart Somers (photo, au centre), salue le projet de fusion. "Comparativement aux pays voisins, nos villes et communes sont assez petites. Une commune moyenne compte 22.000 habitants en Flandre. Cela se répercute aussi sur le budget. Chez nous, les autorités locales gèrent environ 13% des moyens. Ce sont des opportunités manquées, car le niveau de gestion local fonctionne au mieux", concluait Bart Somers.

Radio 2

Les plus consultés