Belga Images

Moins de 150 patients atteints du Covid-19 aux soins intensifs

Durant la semaine du 22 au 28 juin, 21,3 patients atteints du coronavirus ont été admis en moyenne chaque jour à l'hôpital soit une baisse de 33% par rapport à la semaine précédente, indique mardi l'Institut de santé publique Sciensano dans sa mise à jour quotidienne.

Actuellement, 340 personnes atteintes du Covid-19 sont à l'hôpital (-28%), dont 147 en soins intensifs.

Entre le 19 et le 25 juin, 331 personnes ont été contaminées en moyenne chaque jour, soit 27% de moins que la semaine précédente.

Durant la même période, 4,4 décès dus au virus ont été comptabilisés chaque jour selon Sciensano, soit une baisse hebdomadaire de 28%.
Près de 40.300 tests en moyenne ont également été effectués quotidiennement, pour un taux de positivité de 1,1%.

L'incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants, atteint 47,6 sur 14 jours. Le taux de reproduction du virus est de 0,74. Toutefois, lorsqu'il est inférieur à 1, cet indicateur signifie que l'épidémie tend à ralentir.
Depuis le début de la pandémie, 1,1 million de Belges ont été contaminés. 6,9 millions de personnes ont au moins reçu une dose du vaccin, soit 75% des adultes.

La santé mentale des Belges en hausse

Maintenant que les indicateurs liés à l'épidémie de Covid-19 évoluent positivement et que la pression sur les hôpitaux diminue, notre bien-être mental va dans la bonne direction, ressort-il mardi d'une étude à grande échelle menée par l'Université d'Anvers (UAntwerpen).

Le 40e volet de la grande étude Corona, une enquête bimensuelle réalisée par l'Université d'Anvers en collaboration avec l'UHasselt, l'UCLouvain et l'ULB, a sondé les Belges sur leurs projets de vacances, la vaccination et leur bien-être.

"Nous sommes tous soulagés de voir que les chiffres évoluent dans la bonne direction depuis plusieurs semaines. Notre pays affiche une couleur de plus en plus verte (sur la carte de l'ECDC, NDLR)", explique le professeur Philippe Beutels. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) retient un taux de contaminations inférieur à 4% pour être déclaré "zone verte". "Mais nous savons aussi que l'assouplissement des mesures et les projets de vacances pourraient encore avoir un impact sur ces chiffres", prévient toutefois M. Beutels.

Cet état d'esprit plus positif s'observe également chez les prestataires de soins. "Depuis la fin du mois de mars, leur bien-être n'a cessé d'évoluer dans le bon sens", poursuit Philippe Beutels. "Cette évolution est évidemment liée à la diminution de la pression sur les hôpitaux. Il faut espérer que le personnel soignant pourra vraiment se détendre cet été et que la situation restera sous contrôle même après les vacances."

Les plus consultés