Examens supplémentaires sur la contamination aux PFAS à la base aérienne de Kleine-Brogel

La société flamande d'élimination des déchets OVAM prévoit d'effectuer des examens supplémentaires sur la contamination aux PFAS (substances perfluoroalkylées) sur la base aérienne de Kleine-Brogel (Peer) dans les semaines à venir. Les résultats des mesures seront disponibles à la fin du mois de juillet. La ville de Peer va cartographier l'extraction des eaux souterraines dans un rayon de 1 km autour du site de la pollution.

Le conseil communal de Peer (Limbourg) a reçu lundi un état des lieux de l'OVAM concernant la contamination aux PFAS sur la base aérienne, où les pompiers militaires ont fréquemment utilisé de la mousse extinctrice contenant ces substances chimiques.

Faisant suite à des demandes pressantes en ce sens de la ville de Peer la semaine passée, La société d'élimination des déchets prévoit maintenant des mesures supplémentaires sur la base aérienne à partir de ce vendredi 2 juillet. Après avoir consulté l'OVAM, la commune limbourgeoise va essayer de cartographier toutes les extractions d'eau souterraine dans un rayon de 1 km.
 

L'acide perfluorooctanesulfonique (PFOS) et l'acide perfluorooctanoïque (FFOA), deux agents tensioactifs (per)fluoré, sont les plus connus des PFAS. Ces composés sont des perturbateurs endocriniens et de nombreuses preuves supplémentaires montrent qu'ils représentent un danger pour la santé.

Les plus consultés