Chargement lecteur vidéo ...

Les intempéries provoquent d’impressionnantes inondations à Alost, Anvers et dans le Brabant flamand

Sur la E40 à Alost en direction de Bruxelles, des files de deux heures se sont formées à cause des inondations. L'autoroute est partiellement sous eau en raison des intempéries. Des problèmes se posent également ailleurs dans le reste de la région, ainsi que dans le Brabant flamand et à Anvers. Les inondations sont causées par une combinaison de grandes quantités de pluie en peu de temps et d’un nombre trop important de surfaces pavées. 

L’IRM avait émis hier soir une alerte jaune pour orages sur l’ensemble du pays. De fortes précipitations (10 à 30 litres par mètre carré en une heure) ont été annoncées. Et la situation a déjà causé d’importants désagréments.

La E40 à Alost (Flandre orientale) a ainsi été inondée en direction de Bruxelles. La police fédérale met en garde contre une situation dangereuse. La voie de droite et celle du milieu sont bloquées. Des embouteillages de plus de deux heures ont été enregistrés. 

Chargement lecteur vidéo ...

"De nombreuses rues d'Alost sont inondées", a déclaré Karen Van Damme de la police d'Alost à la rédaction de VRT NWS. "Ces rues ont été fermées et les pompiers sont déployés pour limiter les inondations." 

Chargement lecteur vidéo ...

Dans la commune de Haaltert, près d'Alost, les pompiers traitent actuellement 170 appels. "Nos hommes sont très occupés", déclare la maire Veerle Bayens (N-VA) sur Facebook.

Chargement lecteur vidéo ...

Des inondations sont également signalées dans le Brabant flamand, dans la région de Halle et de Zaventem. 

Chargement lecteur vidéo ...

Selon le Centre flamand du trafic routier (Vlaams Verkeerscentrum), le tunnel Kennedy à Anvers est également partiellement fermé dans les deux sens en raison des inondations. Il y a aussi des désagréments à Puurs-Sint-Amands.

Trop de surfaces pavées en Flandre

Les inondations sont causées par une combinaison de grandes quantités de pluie en peu de temps et d’un nombre trop important de surfaces pavées. La bétonisation en Flandre est en effet beaucoup plus importante que dans le reste de l'Europe. Selon les experts, les jardins devant les maisons sont deux fois plus bétonnés au nord du pays que dans les pays voisins.

Dans les années 70, seuls 5 % de la Flandre étaient asphaltés. Aujourd'hui, elle compte trois fois plus de béton et d'asphalte. Cette tendance augmente non seulement le risque d'inondation, mais empêche également de reconstituer les réserves d'eau souterraine, ce qui constitue un problème en période de sécheresse.

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés