La Flandre investit dans l'enseignement spécialisé: 3 nouvelles écoles seront construites et 8 agrandies

Trois nouvelles écoles pour l'enseignement spécialisé seront construites et 8 écoles existantes pourront être agrandies à l'avenir. Cette décision a été prise par le gouvernement flamand. Toutes les écoles d'enseignement spécialisé qui ont déjà libéré des places supplémentaires d'ici septembre recevront plus de moyens plus rapidement, grâce à un nouveau système de comptage des élèves, et elles pourront également louer des salles de classe de manière plus flexible.

L’enseignement spécialisé permet de rencontrer les besoins éducatifs spécifiques des élèves en difficulté et vise à leur épanouissement personnel et leur intégration sociale et/ou professionnelle.

"Nous mettons tout en œuvre pour créer des places supplémentaires", a déclaré le ministre flamand de l'éducation Ben Weyts (N-VA) à propos des investissements dans l'enseignement spécialisé. 

Ces investissements sont bien nécessaires, car les besoins sont grands. Après une baisse constante, le nombre d'élèves dans l'enseignement spécialisé a de nouveau augmenté l'année dernière, peut-être en raison de la disparition du décret M (par lequel les enfants ayant des besoins spécifiques étaient initialement intégrés dans l'enseignement ordinaire). 

Il y a trois semaines, l’émission "Terzake" de la VRT avait visité des établissements de l’enseignement spécialisé à Anvers où plusieurs centaines d'enfants étaient sur des listes d'attente.
 

Nouveau système de comptage des jours et location de conteneurs-classes

À court terme, les écoles (d'enseignement spécialisé, mais aussi les écoles "ordinaires" qui veulent franchir le pas vers l'enseignement spécialisé) sont encouragées à accroître leurs capacités. Les écoles qui souhaitent recruter du personnel supplémentaire (enseignants mais aussi orthopédagogues, par exemple) reçoivent généralement des moyens en fonction du nombre d'élèves. Toutefois, ce nombre n'est pas mesuré en septembre mais seulement le jour du "comptage", traditionnellement le 1er février.

De nombreuses écoles hésitent donc à accueillir des élèves supplémentaires en septembre, car elles ne verront les ressources supplémentaires qu'après le jour du comptage, soit le 1er février. Par conséquent, un jour de comptage supplémentaire est maintenant organisé dans l'enseignement spécial, le 1er octobre. Si une école accepte des élèves supplémentaires en septembre, ils sont déjà comptabilisés en octobre, ce qui signifie que l'école reçoit des ressources supplémentaires peu de temps après.

Le gouvernement facilite également l'expansion "physique" des écoles d'enseignement spécialisé en louant des unités modulaires, également appelées "conteneurs-classes". Souvent, une location d’une durée de 18 ans était prévue, de sorte que de nombreuses écoles ne déposaient pas de dossier. 

La durée de location est désormais réduite à trois ans (prolongeable de trois autres années) et il est également possible de louer ces containeurs-classes à court terme, de sorte que les écoles qui le souhaitent puissent les louer avant septembre. Le ministre Ben Weyts a débloqué 1 million d'euros pour cette location.

Les plus consultés