Le test de néerlandais pour la 3ème maternelle est prêt : "les enfants ne s’en rendront même pas compte"

Dès la prochaine rentrée scolaire, tous les élèves de 3ème maternelle de l’enseignement néerlandophone seront soumis à un examen linguistique, afin de détecter et de remédier à un éventuel retard de l’enfant. Baptisé "test Koala", ce contrôle est désormais prêt. Il sera composé de sept tâches qui partent  d'une situation de classe normale et reconnaissable pour l’élève. Trois couleurs détermineront ensuite le niveau de chaque écolier. 

La méthode avait suscité de longues discussions politiques, mais le test de langue sera désormais d’application dès septembre prochain. 

Son but est de détecter et de corriger à temps tout retard linguistique. Le raisonnement sous-jacent, défendu par le ministre flamand de l’Enseignement Ben Weyts (N-VA), est que les enfants qui commencent l'école primaire avec un retard linguistique sont souvent à la traîne dans d'autres domaines.

Le "Koalatest" a été développé par le Centre pour le langage et l'éducation de l’Université de Louvain (KU Leuven). L’an dernier, il a été testé auprès de 2 000 enfants. Le test est axé sur la compréhension orale, celle-ci étant fortement liée aux compétences linguistiques générales. Elle constitue par ailleurs un bon indicateur de la réussite scolaire. 

Sept tâches et trois couleurs

En pratique, le test du koala est composé de sept tâches qui partent toutes d'une situation de classe normale et reconnaissable pour les élèves de 3ème maternelle : un jeu avec un cerceau, une leçon de gymnastique, une tâche artisanale, une salle à manger en désordre, une histoire de lapins, la bibliothèque de la classe ou un anniversaire en classe. Ces tâches sont accompagnées de choses à accomplir, à chercher ou à choisir. Les petits effectuent une partie des tâches individuellement et une autre partie dans un petit groupe d'environ cinq enfants.

Une fois le test Koala effectué, les élèves recevront un score qui les place dans l'une des trois zones de couleur : les enfants de la zone verte ont des compétences linguistiques suffisantes, ceux de la zone orange peuvent avoir besoin d'un soutien supplémentaire et ceux de la zone rouge ont probablement besoin d'un accompagnement intensif.

"Un test dont ils ne se rendront pas compte"

"Le Koalatest est très adapté aux enfants. Les jeunes élèves ne se rendent souvent pas compte qu'ils passent un test", a commenté le ministre Ben Weyts. "Nous disposons désormais d'un instrument prêt à l'emploi pour identifier à temps les déficits linguistiques. Ainsi, nous pouvons intervenir dès l'école maternelle et éviter que certains enfants ne prennent du retard tout au long de leur parcours scolaire", souligne-t-il.

Le test de Koala sera effectué chaque année entre le 10 octobre et le 30 novembre. Les écoles peuvent compter sur un budget supplémentaire de 12 millions d'euros pour un soutien additionnelle en classe lors du déroulement du test et pour le rattrapage des élèves ayant des lacunes linguistiques. L'investissement supplémentaire permettra d'employer 240 personnes à temps plein en plus. 

Les plus consultés