Aurore Belot

La situation budgétaire se dégrade en Belgique, la N-VA demande un conclave avant les vacances

D’après le dernier rapport du comité de monitoring, le déficit budgétaire de la Belgique pourrait être supérieur de 5 milliards d'euros à ce qui avait été précédemment estimé, et ce malgré une croissance économique en hausse. La N-VA exhorte dès lors le gouvernement fédéral à tenir un conclave budgétaire avant de partir en vacances. A ses yeux, cet exercice ne peut attendre le mois de septembre.

Le gouvernement De Croo tablait en octobre sur un déficit budgétaire en 2021 de 32,8 milliards d'euros, soit 6,8% du produit intérieur brut, mais cette estimation datait d'avant la deuxième vague de la crise sanitaire.

Le comité de monitoring avait déjà anticipé en février une détérioration de 3 milliards d'euros supplémentaires, mais il chiffrerait désormais ce montant à 5 milliards. Cela porterait donc le déficit à 37,8 milliards d'euros, soit 7,8% du PIB. Ce sont principalement les dépenses des entités fédérées qui ont aggravé la situation, selon le quotidien De Tijd, qui a eu accès au document.

Le rapport du comité marque traditionnellement le coup d'envoi de l'élaboration du budget pour l'année suivante. Les discussions ne sont normalement prévues qu'après les vacances d'été. 

La N-VA demande un conclave

Ce mercredi, la N-VA a exhorté le gouvernement fédéral à tenir un conclave budgétaire avant de partir en vacances. A ses yeux, cet exercice ne peut attendre le mois de septembre. "Les chiffres budgétaires donnent le tournis. Les dépenses corona creusent solidement le trou, la facture du vieillissement continue de grimper, il y a trop de gens qui pourraient travailler mais qui ne le font pas. Une intervention d'urgence est nécessaire", a souligné le député Sander Loones. 

Selon ce dernier, le choix de ne tenir un conclave budgétaire qu’à la rentrée s'explique par les divergences entre les partis de la Vivaldi sur les réformes à entreprendre. "Les sept partis de la coalition sont trop éloignés idéologiquement les uns des autres, on préfère donc jongler avec les chiffres", affirme-t-il.

Les nationalistes flamands demandent à l'exécutif de se mettre au travail dès maintenant. "Le 15 octobre, il faut remettre le budget à l'Europe. Un conclave budgétaire à la fin septembre signifiera du travail bâclé et peu consciencieux", ajoute Sander Loones. 

Les plus consultés