Cindy Kuiphuis (Wikipedia.org)

Le nombre de merles à Bruxelles a diminué de moitié en 30 ans

Au cours des trente dernières années, la moitié des merles de la Région bruxelloise a disparu. C'est la conclusion d'une étude réalisée par Bruxelles Environnement. Cette situation est notamment liée aux conditions météorologiques durant les printemps et les étés, ainsi qu’à un virus.

"Il y a plusieurs raisons pour lesquelles la population de merles a diminué ces dernières années", explique Olivier Beck, de Bruxelles Environnement. "Ces dernières années, les étés chauds et les printemps secs ont été remarquablement nombreux. Il est donc plus difficile pour les merles de trouver de la nourriture dans le sol". 

"Ils ont probablement aussi dû faire face au virus Usutu. Il s'agit d'un virus transmis par les moustiques pour lequel il n'existe encore aucun traitement", souligne-t-il encore. "Il se peut également qu’il y ait d'autres facteurs de stress dans la ville que nous ne connaissons pas encore".

A noter que les moineaux ont également la vie dure en Région bruxelloise, où ils se font de plus en plus rares. "Comme les habitations sont de mieux en mieux isolées, les moineaux ont du mal à trouver des fissures et des trous pour construire leurs nids. Mais il y a également une pénurie de nourriture pour ces oiseaux", explique Olivier Beck.

Bruxelles Environnement suit toutes les espèces d'oiseaux de la Région depuis 1992.

Les plus consultés