Chargement lecteur vidéo ...

200 secouristes de France, d'Italie et d'Autriche, avec bateaux et hélicos en renfort

Quelque 200 secouristes et de l'aide matérielle sont venus de France, des Pays-Bas, du Luxembourg, d'Italie et d'Autriche pour prêter main forte aux secouristes belges dans les opérations de recherche et de sauvetage consécutives aux inondations meurtrières des deux derniers jours, a détaillé vendredi la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V).

La Belgique avait activé dès mercredi le mécanisme de protection civile de l'Union européenne. "Les réponses ont été très fortes", a assuré Mme Verlinden, qui avait pris contact personnellement avec plusieurs ministres des pays limitrophes.
"J'apprécie énormément cette offre internationale d'aide. En ces temps de grande nécessité, la solidarité entre les populations et les nations est particulièrement importante", a souligné la ministre CD&V.

L'aide apportée, en concertation avec les autorités belges, concerne "plusieurs dizaines de bateaux de sauvetage, des hélicoptères et plus de 150 secouristes. La France, qui avait annoncé l'envoi de 40 sapeurs-sauveteurs et plongeurs, ainsi que les Pays-Bas ont notamment apporté des bateaux. Jusqu'à 80 secouristes sont venus des Pays-Bas. Une équipe du Luxembourg, quant à elle, a déjà pu rentrer chez elle.

Le ministre-président wallon Elio Di Rupo (PS) avait pointé du doigt, vendredi matin sur La Première (RTBF), le manque de bateaux à moteur suffisamment puissants au sein de la Défense et de la Protection civile belges, appelant à tirer des leçons de la tragédie.

D'autres offres d'aide provenant d'autres pays de l'UE étaient à l'étude pour évaluer si elles pouvaient utilement rejoindre les équipes en Belgique, avait indiqué à la mi-journée la Commission européenne, qui coordonne l'envoi de l'aide et finance partiellement son transport.

Mais parce qu'il y a déjà suffisamment de soutien et que les aides proposées auraient pris trop de temps à arriver sur place, ces dernières ont été déclinées, a indiqué Mme Verlinden. Un soutien a par ailleurs aussi été reçu de l'Allemagne, a-t-elle précisé.

La ministre rendra visite en fin de journée à ces équipes internationales logées à Liège.

 

Les plus consultés