Le bilan provisoire des inondations s’élève à 15 morts et 21.000 personnes privées d’électricité en Wallonie

Même si la tendance est à la baisse ou à la stabilisation sur de multiples cours d’eau, vendredi matin, le bilan des victimes s'établissait à 15 décès : un mort à Eupen, un à Aywaille, un à Philippeville, deux à Chaudfontaine, six à Verviers, un à Pepinster et trois à Trooz. Plus de 21.000 personnes sont sans électricité au sud du pays en raison des intempéries, selon le décompte du gestionnaire de réseaux de distribution d'électricité et de gaz en Wallonie, Ores.

A Eupen, en Communauté germanophone, un jeune homme de 22 ans est décédé mercredi. L'homme avait sauté dans l'eau dans le quartier de Nispert avec une bouée, puis a disparu. Les services d'urgence ont ensuite retrouvé son corps dans un ruisseau près du Rotenberg. Il n'a pas pu être réanimé.

Hier matin, à Aywaille (Liège), les services d'urgence ont découvert le corps d'un homme de 50 ans dans la cave de sa maison. Selon les services d'urgence, l'homme tentait de trouver une solution au problème d'inondation de sa maison et était descendu au sous-sol pour vérifier la situation.

Six corps ont été retrouvés hier dans l'arrondissement de Verviers, selon le parquet. Les victimes sont décédées à la suite des inondations. L'identité des victimes et la localisation des corps n'ont pas encore été établies.

Hier, à Pepinster (Liège), un corps sans vie a été retrouvé sous un pont partiellement effondré.

À Philippeville, dans la province de Namur, un quinquagénaire est mort hier après-midi en tentant de retirer des branches d'un tuyau d'évacuation, il a été emporté par les eaux.
A Chaudfontaine, deux personnes ont été tuées.

Au moins cinq personnes sont également portées disparues :
A Marcourt, dans la commune de Rendeux en province de Luxembourg, une jeune fille de quinze ans a été emportée par l'Ourthe mercredi. Elle n'a pas encore été retrouvée.

Et puis, lors d'une opération de sauvetage à Pepinster hier après-midi, trois personnes ont disparu lorsqu'un canot de sauvetage des pompiers a chaviré. À bord se trouvaient cinq pompiers et trois sinistrés. Le bourggmestre craint le pire pour ces trois personnes disparues.

Trois corps sans vie ont été retrouvés dans la commune de Trooz (Liège) ce qui porte le bilan provisoire à 14 morts.
 

Plus de 21.000 personnes privées d'électricité

Plus de 21.000 personnes sont sans électricité au sud du pays en raison des intempéries, selon le décompte du gestionnaire de réseaux de distribution d'électricité et de gaz en Wallonie, Ores. "Les conditions d'accès au réseau de distribution électrique sont très compliquées", décrit le gestionnaire sur son site internet.

Pas moins de 300 cabines de distribution sont inondées et "il est impossible pour nos équipes d'y accéder", déplore Ores.

Le gestionnaire assure que ses techniciens "réalisent l'impossible" pour maintenir au mieux l'alimentation électrique dans ces conditions.

"Nos techniciens font le maximum pour maintenir l'alimentation électrique et, dès que possibilité et autorisation d'accéder aux infrastructures, ils seront là pour réparer les dégâts causés et rétablir l'alimentation pour tous nos clients", assurait Ores dans un message posté sur Twitter jeudi peu avant 20h00.

Les communes qui sont touchées sont Baelen, Barvaux, Bomal, Cheoux, Durbuy, Eupen, Hampteau, Hodister, Hotton, Houffalize, Houyet, Limbourg, Marcourt, On (Marche-en-Famenne), Raeren, Rendeux, Rochefort, Warrizy, Spa, Theux et Verviers.

Elia, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité en Belgique, affirmait aussi mercredi soir via Twitter rester "en haute alerte" et "surveiller de près les niveaux d'eau de la Meuse, de la Dyle et de la rivière Démer. "Nous travaillons ardemment pour maintenir les lumières allumées", poursuit le message.

Outre la distribution d'électricité, la mobilité reste fortement perturbée dans toutes les provinces wallonnes. Quelques communes sont aussi privées d'eau potable dans les provinces de Liège, de Namur et du Brabant wallon.

Les plus consultés