Un convoi de cinq camions est parti de Flandre occidentale en direction des sinistrés de Hotton

L'asbl Belgian Aid, qui a déjà organisé de nombreuses campagnes d’aide, dans le passé, a commencé à collecter des biens vendredi après-midi à Courtrai, Wervik et Bavikhove, en Flandre occidentale. Dimanche matin à l’aube, cinq semi-remorques et un plus petit camion chargés de biens de toute sortes sont partis pour Hotton, dans la province du Luxembourg.

Dans les camions de l'asbl Belgian Aid on trouve un peu de tout, explique Carlo Herpoel : "Des vêtements, des jouets, du matériel technique, du matériel de cuisine, beaucoup de chaussures, du matériel de nettoyage. La solidarité était telle qu'à un moment donné, nous étions dépassés. Le plan initial était de partir avec deux remorques, mais j'ai dû en demander une de plus toutes les deux heures, ça allait tellement vite que nous ne pouvions pas gérer."

Via les clubs de football de Hotton

Les volontaires de Belgian Aid ont été informés par le centre de crise du SPF Intérieur de l'endroit où ils devaient se rendre avec leur important chargement de matériel. Et lorsqu'ils sont arrivés à Hotton, deux équipes de football locales les attendaient pour les aider à tout décharger.

L'un des volontaires qui s'est rendu à Hotton était également présent à Verviers samedi. Brian Noyelle de Dadizele a apporté de la nourriture à Verviers le samedi. C'était l'accord passé avec la Croix-Rouge, qui coordonne l'aide d'urgence. "Le ravage était énorme ! Nous en sommes devenus muets. J'ai vu des gens assis sur le trottoir, des grues qui s'éloignaient et revenaient, des camions remplis de gravats, beaucoup de boue sur la route. Je n'avais jamais vu ça auparavant", ajoute Noyelle.

La Croix-Rouge avait demandé de ne pas se rendre de sa propre initiative dans la zone sinistrée. Elle indique que la meilleure façon d'aider est de donner de l'argent ou de s'inscrire en tant que "volontaire de crise".
 

Les plus consultés