Les ministres PS menacent de démissionner si un des grévistes de la faim devait décéder

Le Vice-Premier ministre et ministre de l'Economie et du Travail Pierre-Yves Dermagne (PS) a informé le Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD) et les autres vice-Premiers que les membres socialistes du gouvernement démissionneront si un des grévistes de la faim décède. Il l'a aussi indiqué au bureau de parti qui se tenait en matinée, écrit le journal Le Soir lundi.

Les personnes sans-papiers installées à l'église du Béguinage et dans des locaux de l'ULB et de la VUB à Bruxelles sont en grève de la faim depuis près de deux mois, et nombre d'entre eux ont aussi entamé une grève de la soif ces derniers jours. La situation est donc particulièrement critique.

Dimanche, un appel inhabituel avait déjà eu lieu via les réseaux sociaux: les présidents du PS et d'Ecolo, partis partenaires de l'Open VLD au sein du gouvernement fédéral, avaient interpellé via Twitter le Premier ministre pour lui demander d'intervenir dans le dossier, pour éviter un "drame imminent".

La pression est désormais montée d'un cran: en cas de décès d'un sans-papier, "les ministres et secrétaires d'Etat PS remettraient leur démission dans l'heure", affirme Pierre-Yves Dermagne. Lui-même, Karine Lalieux (Pensions), Ludivine Dedonder (Défense), et le secrétaire d'Etat Thomas Dermine feraient donc vaciller l'exécutif.
 

Les plus consultés