Chargement lecteur vidéo ...

Dans son discours, le Roi exprime sa confiance dans la capacité de rebondir des Belges

Le Roi a mis en avant mardi la capacité des Belges de rebondir dans son discours prononcé à la veille de la Fête nationale, alors que le pays observe une journée de deuil pour les victimes des inondations. "J'ai confiance en cette capacité que nous avons de rebondir", a souligné le chef de l'Etat. Les mots visent les ravages provoqués par les intempéries mais également l'année et demie de pandémie de Covid-19. 

"Si nous avons pu tenir tout au long des difficultés, c'est grâce à un sursaut d'humanité. C'est là un acquis précieux à préserver. Il nous permettra d'affronter les défis. Pour notre société. Pour notre planète", a-t-il souligné.

"Le bilan humain est très douloureux", a déclaré Philippe à l'heure où, provisoirement, 31 morts et plusieurs dizaines de disparus sont recensés après "une catastrophe naturelle sans précédent". "Les inondations ont provoqué d'énormes dégâts dans nos villes et nos villages. Beaucoup ont tout perdu. Souvent le travail d'une vie balayé en quelques heures", a-t-il expliqué avant d'évoquer les échanges que le couple royal a eus avec les habitants de communes lourdement touchées.

Comme d'autres responsables politiques avant lui, le Roi a remercié les services de secours et le renfort venu des pays européens, et mis en avant l'élan de solidarité dans la population à l'égard des victimes des inondations. "Notre population fait preuve d'une immense solidarité. De tout le pays abonde une aide spontanée aux sinistrés, et d'innombrables volontaires se dévouent sans compter. Je veux leur dire notre gratitude, tout comme à nos partenaires européens venus en soutien". 

"Cette tragédie s'ajoute à la longue période de pandémie", a poursuivi le chef de l'Etat. Là encore, Philippe revient sur la "rude épreuve" traversée et le "lourd tribut" payé: drames familiaux ou professionnels, bouleversement des conditions de vie et leurs conséquences sur la santé mentale de la population, en particulier les jeunes. Pourtant, à ses yeux, les Belges ont montré une "capacité insoupçonnée d'adaptation" et de "résilience".

Après les remerciements aux services de secours, vient le salut au personnel soignant "qui s'est surpassé durant les trois vagues successives de la pandémie". La crise a montré le "rôle indispensable de l'Etat et de la fonction publique", selon le chef de l'Etat. "Leur étroite collaboration avec les entreprises et la société civile est une des clés de la gestion de la crise sanitaire", a-t-il ajouté. "Et grâce aux efforts coordonnés avec tous ces remarquables bénévoles, notre programme de vaccination est une vraie réussite". 

Réécoutez le discours du Roi ci-dessous : 

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés