Chargement lecteur vidéo ...

La Belgique en deuil ce mardi en mémoire des victimes des intempéries

La Belgique observe une journée de deuil national ce mardi à la suite des intempéries et inondations dévastatrices qui ont frappé le pays la semaine dernière et qui ont coûté la vie à 31 personnes jusqu'à présent, selon le dernier bilan officiel. Le pays s'est figé pour une minute de silence et de recueillement à midi, et les drapeaux ont été mis en berne.

Le gouvernement fédéral avait décrété vendredi cette journée de deuil national afin de rendre hommage aux victimes des inondations meurtrières de mercredi et jeudi derniers. 

À 12h00 précises, les sirènes des services de secours et d'intervention ont sonné, un moment qui a été suivi d'une minute de silence. Les drapeaux ont été mis en berne.

La journée de mardi sera "un moment pour se recueillir sur le lourd bilan humain mais aussi pour saluer les élans de solidarité et le sentiment d'union dans la population", avait déclaré Alexander De Croo. Il avait alors également mis en avant la possibilité que le bilan définitif des inondations soit le plus catastrophique jamais connu en Belgique. Celui-ci est pour l'instant de 31 morts et de 70 personnes encore portées disparues. 

Commémoration

Une cérémonie en hommage aux victimes des inondations s'est tenue à Verviers. Le Roi, la Reine, le Premier-Ministre, la ministre de l'Intérieur, les ministres-présidents wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles mais aussi le gouverneur de la Province de Liège et plusieurs bourgmestres des communes sinistrées se sont rassemblés à la caserne de la zone de secours Vesdre Hoëgne et Plateau. L'occasion de saluer sur le terrain le travail effectué par toutes les équipes de secours belges et étrangères. 

Après s'être entretenus avec les autorités politiques, les souverains ont échangé quelques mots avec des pompiers et des sinistrés. La Reine n'a pas hésité à s'accroupir pour écouter une petite fille d'Ensival, dont la maison et l'école ont été détruites.  

La cérémonie s'est poursuivie par la lecture d'un poème de Jean-Pierre Minguet.  Un enfant a ensuite pris la parole pour expliquer ce qu'il a vu, même s'il n'a pas personnellement vécu les inondations. 

Une minute de silence

A midi une précisément, une minute de silence a été pour rendre hommage aux victimes des inondations. La visite du couple royal s'est terminée par un bain de foule inattendu. Une centaine de citoyens s'étaient rassemblés devant la caserne des pompiers. 

Toute la population était appelée, si elle le souhaite, à respecter une minute de silence, de 12h01 à 12h02, par solidarité avec les victimes des inondations et leurs proches.

Différentes organisations avait indiqué qu'elles feront un geste symbolique mardi pour témoigner de leur soutien aux personnes touchées. La Foire du Midi arrêtera par exemple la musique et les attractions durant cinq minutes à partir de 19h00, tandis que la Ville de Bruxelles a décidé d'annuler les festivités du bal national prévues ce 20 juillet, à la veille de la Fête nationale. Le concert Prélude à celle-ci au Palais des Beaux-Arts n'aura pas lieu non plus, a annoncé le Palais royal mardi.

Les véhicules de la Stib étaient, eux, à l'arrêt, durant la minute de silence officielle à 12h01. La SNCB a, elle, appellé tous ses voyageurs et collaborateurs à observer une minute de silence à midi. Le trafic ferroviaire n'a toutefois pas été interrompu.

La minute de silence a même été respectée jusque Tokyo puisque les athlètes de l'équipe belge se trouvant au village olympique l'ont également observée à 9 heures, heure locale. 

Regardez ci-dessous la minute de silence à Verviers :

Chargement lecteur vidéo ...
BELGA
BELGA
Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés