La Belgique est le premier pays à vacciner des marins étrangers

La campagne belge de vaccination des marins étrangers s'arrêtant dans les ports belges a débuté ce lundi, via des équipes mobiles qui montent à bord des navires. Pour l’occasion, la presse et les représentants officiels avaient été invités au port de Zeebrugge, où l’équipage russe du MSC Joy a été vacciné. La campagne s'inscrit dans le cadre d'un plan spécifique défini par la direction générale Navigation du service public fédéral Mobilité, l'Union royale des armateurs belges et le ministre en charge de la Mer du Nord, Vincent Van Quickenborne.

"Dans les ports internationaux de Belgique, plus de 5.500 navires différents accostent chaque année, sur lesquels travaillent environ 80.000 marins", fait observer le ministre Vincent Van Quickenborne. Ces marins travaillent à plusieurs dans des espaces restreints, ce qui rend les risques de contamination au coronavirus plus importants si un cas se présente.

Par ailleurs, de nombreux marins n'ont pas la possibilité de se faire vacciner chez eux. La Belgique avait débuté le 2 juin la vaccination de ses propres marins. Elle passe désormais à la phase suivante, donnant la possibilité aux marins étrangers de bénéficier, à bord de leur navire, d'un vaccin unidose Janssen (Johnson & Johnson) administré par une équipe mobile.

La vaccination est principalement organisée par Mediport, un groupe de médecins destiné au secteur maritime et installé à Anvers. Mais les vaccins seront aussi administrés aux équipages étrangers dans les ports de Gand et Zeebrugge. Le capitaine d’un navire doit communiquer 24h avant l’arrivée au port le nombre de membres de l’équipage qui souhaitent recevoir le vaccin.

"30% de la flotte de conteneurs bloqués à cause du coronavirus"

Nombre de navires sont actuellement bloqués dans des ports en raison d’un foyer de coronavirus à leur bord. Cela occasionne de nombreux retards dans la livraison des marchandises et a des répercussions sur tout le marché mondial. La Belgique a donc été le premier pays à décider de vacciner non seulement ses marins mais aussi ceux des navires qui amarrent dans ses grands ports.

"Trente pourcents de la flotte internationale de conteneurs sont actuellement bloqués dans un port, entre un et trois jours parfois davantage, en raison d’un foyer de corona à bord, au terminal ou dans les environs. Retirer ces 30% de la flotte internationale a un impact important sur la chaine logistique", expliquait à VRT NWS Wilfried Lemmens de l’Union royale des armateurs belges.

Quelque 3.000 vaccins sont prévus dans un premier temps pour les marins étrangers. Les Russes qui ont reçu un vaccin unique Johnson & Johnson ce lundi matin au port de Zeebrugge (photo) se sont montrés reconnaissants de pouvoir ainsi être protégés contre le virus et ses possibles variants.

Les plus consultés