Covid-19: près de 30 hospitalisations et deux décès en moyenne par jour

Entre le 21 et le 27 juillet, il y a eu en moyenne 30 admissions à l'hôpital par jour pour cause de coronavirus, ce qui représente une hausse de 14% par rapport à la période de référence précédente, indique le rapport épidémiologique de l'Institut Sciensano ce mercredi. Au total, 309 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19 (+16%), dont 94 patients traités en soins intensifs (+8%) et 53 qui y reçoivent une assistance respiratoire.

Entre le 18 et le 24 juillet, 1.481 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, ce qui représente une hausse de 10% par rapport à la semaine précédente. Depuis le début de l’épidémie en Belgique en mars 2020, plus de 1.119.000 cas de contaminations ont été officiellement recensés.

Sur la même période en juillet, 2 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (+100%), portant ainsi le bilan à 25.230 morts depuis le début de la pandémie dans notre pays.

Près de 61.900 tests en moyenne ont également été effectués quotidiennement, pour un taux de positivité de 2,7%. Le taux de reproduction du virus, basé sur le nombre d'hospitalisations, est quant à lui de 1,11. Lorsqu'il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l'épidémie tend à s'accélérer.

L'incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants, atteint 172,3 sur 14 jours.

Ce lundi, 7.916.872 adultes avaient déjà reçu au moins une première dose d’un vaccin. Ils représentent 83% de la population de plus de 18 ans et 69% de l’ensemble de la population. Et 6.286.469 personnes avaient reçu également une seconde dose de vaccin. Ce qui fait 68% des adultes complètement vaccinés.

Jan De Meuleneir / Photo News

Des exceptions aux règles de quarantaine supprimées

Les exceptions aux règles de quarantaine sont en cours d'ajustement alors que la couverture vaccinale augmente en Belgique, indiquait mardi soir l'institut Sciensano. Les soignants non vaccinés ne sont notamment plus partiellement dispensés de quarantaine après leur retour d'une zone rouge.

Aucune exception à la quarantaine n'est désormais autorisée pour les personnes revenant d'une zone à très haut risque de contamination, précise l’institut de santé publique. Les exceptions dans le cadre d'une pénurie de personnel dans les fonctions critiques au sein des secteurs essentiels, y compris dans le secteur de la santé, prennent donc également fin.

Les règles concernant les contacts à haut risque évoluent également. Les exceptions pour les personnes occupant des postes critiques dans des secteurs essentiels ne sont plus applicables pour les contacts à haut risque non vaccinés. Cela vaut également pour le secteur de la santé, précise Sciensano.

ROBIN UTRECHT

Les plus consultés