JO : 4e victoire pour les Red Lions, qui écrasent le Canada, mais le judoka Nikiforov éliminé

Au cours de cette 7e journée des Jeux Olympiques de Tokyo, les Belges ont concouru dans huit disciplines différentes. On notera notamment la 4e victoire d’affilée des hockeyeurs (photo), qui battaient le Canada par 9-1, s’assurant ainsi la première place du groupe B. Le judoka Toma Nikiforov, l’un des espoirs de médaille belge aussi, a par contre été éliminé au deuxième tour en catégorie des -100 kg. Thomas Pieters figure provisoirement à la 3e place du tournoi de golf, tandis qu’Emma Plasschaert occupe la 4e position dans la catégorie Laser Radial à l'issue de la 8e régate. Et Elke Vanhoof s'est qualifiée pour les demi-finales du BMX dames.

La Belgique (qui jouait en blanc), déjà qualifiée pour les quarts de finale avant le coup d'envoi, a aligné un quatrième succès de rang en battant le Canada 9-1 dans son 4e et avant-dernier match de poules du tournoi olympique de hockey messieurs, ce jeudi à Tokyo. Alexander Hendrickx a ouvert le score après 12 minutes, mais les Canadiens égalisaient par Pearson à la 19e minute. Un doublé de Sébastien Dockier (29e et 32e minutes) permettait aux Red Lions de faire le break. Felix Denayer faisait 4-1 à la 39e minute dans un 3e quart-temps qui allait voir les Red Lions s'envoler au marquoir.

Alexander Hendrickx plantait son 2e but sur penalty corner à la 40e minute, marquant là son 9e but du tournoi dont il est le meilleur buteur. C'était ensuite 6-1 grâce à Simon Gougnard à la 43e et 7-1 via Cédric Charlier à la 45e. Tom Boon ouvrait son compteur personnel en fixant le score à 8-1 à la 51e minute. Le festival belge n'était pas encore terminé: Florent van Aubel inscrivait le dernier but de la rencontre à la 55e minute.

Les Belges, champions du monde en titre et vice-champions olympiques, alignent ainsi une 4e victoire en quatre rencontres. Les Red Lions, assurés de leur qualification pour les quarts de finale après la 3e journée, avaient auparavant battu les Pays-Bas (1-3), l'Allemagne (1-3) et l'Afrique du Sud (9-4). Les hockeyeurs de Shane McLeod joueront leur dernier match de poule vendredi (14h15) contre la Grande-Bretagne.

Les quatre premiers de chacun des deux groupes avancent en quarts de finale, or l'équipe nationale belge masculine terminera à la première place du groupe B. La Belgique, deuxième mondiale au ranking FIH, jouera son quart de finale le 1er août contre le pays classé à la 4e place du groupe A. L'Espagne (FIH 9), la Nouvelle-Zélande (FIH 8), l'Argentine (FIH 7) et le Japon (FIH 15) sont les quatre potentiels adversaires des Red Lions, l'Australie (FIH 1) et l'Inde (FIH 4) étant assurées de terminer aux deux premières places du groupe.

AFP or licensors

Judo : Nikiforov sorti au 2e tour en -100 kg

Champion d'Europe en titre, Toma Nikiforov (photo, en bleu) rêvait de faire oublier des JO de Rio décevants (9e), ce jeudi dans le célèbre Budokan qui accueille les épreuves de judo des Jeux Olympiques de Tokyo. Un tirage au sort difficile que son classement mondial (16e) ne protégeait pas l'en aura empêché. Il a été battu dès le 2e tour (huitièmes de finale) après 17 secondes de combat par le double champion du monde en titre le Portugais Jorge Fonseca. Nikiforov, 28 ans, et termine à nouveau neuvième.

"Je n'étais pas venu pour cela", furent les premiers mots de Toma Nikiforov. Le quatrième et dernier judoka belge présent aux JO de Tokyo ne masquait pas son immense déception. "Quand un champion du monde rencontre un champion d'Europe cela donne souvent un beau combat. Même si cela a mal fini. En judo il y a une telle concurrence. Chaque combat est une finale." Nikiforov a ensuite détaillé le combat qu'il a perdu. "Tous ceux qui ont regardé le combat, pensent 'il m'a pris il m'a soulevé, il m'a plaqué au sol'. Mais ce n'est pas cela. C'est un petit détail sur les mains et un déplacement. C'est un détail qu'on ne peut pas comprendre quand on n'est pas au haut niveau. Je commence bien. J'arrache les deux mains. Il recommence l'action. Là il est installé, je vois qu'il va attaquer, au lieu de bloquer l'attaque, qui n'est pas facile bien sûr, je pense que même si je m'envole je retombe sur le ventre, malheureusement je tombe sur le dos. Ce sont les petits détails qui font la différence dans ce sport."

Toma Nikiforov avait passé sans mal le premier obstacle que représentait le Brésilien Rafael Buzacarini, classé juste derrière lui au classement mondial. Le Schaerbeekois contrôla parfaitement son adversaire et réussit un waza-ari suffisant après 3:23 de combat. "Mon premier combat, j'ai trouvé que c'était pas mal. J'étais relâché, j'étais en forme, tous les feux étaient au vert" a déclaré Nikiforov. Le fait de ne pas être tête de série (Top 8) est l'une des explications de cette élimination rapide. 

Le judoka employé par la Défense a subi pas moins de dix opérations et après être retombé au 50e rang mondial (il était encore 43e au début de l'année), il lui a fallu entrer dans le Top 18 mondial (maximum un par pays) pour décrocher directement sa place aux Jeux. Il a multiplié les compétitions avec des victoires au Grand Chelem de Tachkent en mars et à l'Euro de Lisbonne en avril. Ces efforts ont laissé des traces physiques mais aussi psychologiques. "Je suis quand même fier d'être ici parce que beaucoup m'avaient enterré."

Golf : Pieters 3e après la 1re journée, Detry 31e

Avec un premier tour ponctué en 65 coups, Thomas Pieters (photo) figure provisoirement à la 3e place du tournoi de golf, disputé à Saitama au Japon. L'Anversois de 29 ans, qui a été le premier à débuter ce premier tour avec l'Autrichien Sepp Straka et le Japonais Rikuya Hoshino, a pu tirer le meilleur parti des greens parfaits. Il a rendu une carte de 65, 6 sous le par, grâce à un spectaculaire eagle au 11e trou et à des birdies aux trous N.4, 13, 17 et 18. Au classement, Pieters compte deux coups de plus que l'Autrichien Straka, en tête après un tour de 63 coups.

"Partant tôt, j'ai pu bénéficier de greens parfaits", a déclaré Pieters, qui a raté de peu le bronze aux Jeux précédents à Rio de Janeiro. "Une bonne seconde moitié du parcours s'est soldée par une carte de 6 sous le par, ce dont je suis assez satisfait. Vous ne pouvez pas comparer ce tournoi avec celui d'il y a cinq ans. Dans le public, le sentiment olympique n'est pas là. Vous venez ici puis vous retournez dans votre chambre. Vous devez apprendre à gérer ces circonstances. Heureusement, certains publics sont à nouveau autorisés en Europe."

Thomas Detry, qui a commencé avec un bogey au troisième trou, a ensuite réussi trois birdies. Mais au douzième trou, il a dû concéder un autre bogey. Le Bruxellois de 28 ans a terminé la première journée à la 31e place partagée avec 70 coups, soit un sous le par.

AFP or licensors

Voile : Plasschaert quatrième, Van Laer 26e

Emma Plasschaert (photo) occupe la quatrième position dans la catégorie Laser Radial des épreuves de voile à l'issue de la huitième régate, disputée ce jeudi au port de plaisance d'Enoshima. L’Ostendaise de 27 ans a pris la quatrième place de la huitième régate, la deuxième du jour, remportée par la Danoise Anne-Marie Lindom, première du général.

Plasschaert, cinquième de la septième régate, totalise 49 points. Elle pointe à deux longueurs de la troisième place, occupée par la Suédoise Josefin Olsson (47 points), et à trois de la deuxième position, détenue par la Finlandaise Tuula Tenkanen (46). En tête du général, Lindom a pris une petite avance avec ses 25 points au compteur. Les deux dernières régates se disputeront vendredi, avant la course aux médailles de dimanche qui rassemble les dix meilleurs et où les points sont doublés.

Wannes Van Laer occupe la 26e place du général dans la catégorie Laser des épreuves de voile après la huitième régate disputée au port de plaisance d'Enoshima. L’Ostendais de 36 ans a terminé 18e de la huitième régate, remportée par l'Australien Matt Wearn, qui conforte sa première place au général.

Van Laert, 14e de la septième régate un peu plus tôt, totalise 150 points. Il grappille deux positions et est désormais 26e. Les deux dernières régates se disputeront vendredi. Wannes Van Laer dispute ses troisièmes Jeux. Il s'était classé 34e des Jeux de Londres en 2012 et 17e en 2016 à Rio.

Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

Aviron : Brys et Van Zandweghe terminent 5e

Tim Brys et Niels Van Zandweghe (photo) ont terminé à la cinquième place de la finale olympique du deux de couple poids légers en aviron. Les deux rameurs ont fait part de leur frustration de ne pas avoir pu défendre leurs chances dans ce qui était leur dernière course ensemble. Les Belgian Sharks ont en effet dû concourir depuis le désavantageux couloir 6 de la Sea Forest Waterway, les obligeant à ramer face au vent.

"Nous n'avons pas l'impression d'avoir été battus de manière équitable", a réagi Van Zandweghe. "Normalement, nous accélérons à 1.000 mètres (à mi-parcours). Comme dans les manches précédentes, nous avons ramé pendant la seconde moitié plus rapidement que tout le monde, c'est notre force. Mais aujourd'hui, lorsque vous voyez les autres compétiteurs dans les autres couloirs qui ne doivent pas ramer face au vent, c'est très difficile à gérer en tant qu'athlète de haut niveau. Nous avons fait beaucoup de sacrifices avec de nombreux stages et de longues périodes loin de chez nous... et vous êtes "récompensés" de cette manière... Cela reste un sport d'extérieur, mais c'est quand même très malheureux. Je n'ai pas le sentiment que nous avons perdu sur notre valeur, mais en raison de circonstances extérieures. Cela prendra un certain temps à digérer."

Pour Brys et Van Zandweghe, la finale olympique a été le sommet d'une collaboration qui a duré plus de cinq ans. À présent, chacun va suivre sa propre voie. Le Brugeois Van Zandwerghe devrait poursuivre dans cette discipline et recherche un nouvel équipier. Le Gantois Brys n'a par contre pas encore pris de décision quant à son avenir. "C'était ma dernière pesée ici. La catégorie des poids légers n'est plus pour moi", a-t-il toutefois confié.

BMX dames : Elke Vanhoof qualifiée pour les demi-finales

La Campinoise a terminé 4e de son quart de finale après trois runs au Parc sports urbains d'Ariake. Elle a fini 4e de sa 1e course, 5e de la 2e et 3e de la 3e. Les quatre premières de chaque demi-finale sont qualifiées pour les demi-finales.

Elke Vanhoof (photo) s'est classée 4e avec 12 points après trois runs derrière la Colombienne Mariana Pajon (3 pts), la Danoise Simone Christensen (7 pts) et la Néerlandaise Merel Smulders (10 pts). Les demi-finales auront lieu vendredi (3h15 heure belge). Elke Vanhoof, 29 ans, avait pris la 6e place des JO de Rio en 2016.

Elke Vanhoof, dont la préparation a été perturbée par une blessure au pied, reste réaliste. "Ma 3e manche me donne confiance pour demain mais honnêtement, si je roule comme dans mes deux premiers runs aujourd'hui, je ne pourrai rien faire. Ce serait un miracle si je décrochais une médaille ici, mais je vais essayer".

Les plus consultés