Grand nettoyage des rives de la Meuse après les inondations dans le Limbourg

Les communes limbourgeoises de Maasmechelen, Lanaken, Dilsen-Stokkem et Maaseik avaient lancé un appel à leurs citoyens et à des bénévoles pour aider à nettoyer les rives des débris laissés par les inondations. La première grande action de nettoyage a eu lieu ce samedi 31 juillet, avec environ 200 bénévoles. Ils ont reçu un sac poubelle, des gants et une pince munie d’un manche pour ramasser les détritus.

L’eau étant rentrée dans le lit de la rivière, les déchets laissés par les inondations sont bien visibles. "Il s’agit de bois, de caisses de bière, de beurriers. En fait tout ce qui va normalement au frigo. Nous allons récolter les détritus avec l’aide de 230 personnes, toutes bénévoles et qui viennent souvent de la région", expliquait à VRT NWS le bourgmestre de Lanaken, Marino Keulen. "Nous ne le faisons que maintenant pour que cela puisse se faire en toute sécurité. La boue qui est restée sur les berges devait d’abord pouvoir sécher, afin que les gens ne glissent pas et ne tombent pas dans l’eau".

A Maaseik aussi, on nettoyait les rives de la Meuse ce samedi. "A certains endroits, ce sera encore plus difficile, parce que l’eau est encore haute (photo) et les rives sont assez raides", précisait le bourgmestre Johan Tollenaere, ce samedi matin, dans l’émission "De ochtend" (VRT).

"Nous trouvons avant tout beaucoup d’objets en plastique sur les berges. Certaines rives sont aussi utilisées par les agriculteurs pour y faire paitre leurs vaches. Il est donc important que les déchets de plastique soient enlevés. Si l’eau de la Meuse devait à nouveau monter, le plastique se retrouverait à nouveau dans l’eau".

Johan Tollenaere

Les plus consultés