JO : nouveau record de Belgique pour Couckuyt, les Belgian Hammers terminent 5e

Ce samedi, les Belges ont surtout été présents en athlétisme, sur le terrain de golf, au triathlon et en voile. On retiendra que Paulien Couckuyt (photo) s’est qualifiée pour les demi-finales du 400m haies en réalisant un nouveau record de Belgique, Anne Zagré passe en demi-finales du 100m haies, alors que Eliott Crestan est qualifié pour les demi-finales du 800m. Au triathlon, Marten Van Riel, Jelle Geens, Claire Michel et Valerie Barthelemy - les Belgian Hammers - n'ont pas pu offrir de troisième médaille au Team Belgium, mais l'équipe du relais mixte a terminé à une respectable 5e place.

Paulien Couckuyt (photo, à g.) s'est qualifiée pour les demi-finales du 400 m haies, ce samedi à Tokyo. L’Anversoise de 24 ans a pris la 3e place de la 2e série en 54.90, nouveau record de Belgique. Elle améliore ainsi de 5 centièmes le précédent record national qu'elle codétenait avec Ann Mercken.

Paulien Couckuyt avait couru en 54.95 le 12 juin dernier à Genève, égalant le vieux record qu'Ann Mercken avait battu le 29 juillet 1996 aux Jeux d'Atlanta. Paulien Couckuyt a signé samedi le 9e temps des séries. L'Américaine Dalilah Muhammad s'est montrée la plus rapide en 53.97, devant la Néerlandaise Femke Bol (54.43) et l'Ukrainienne Anna Ryzhykova (54.56). Les quatre premières de chaque série et les quatre meilleurs temps repêchés vont en demi-finales, prévues lundi (13h35 heure belge).

Paulien Couckuyt et Hanne Claes (photo), toutes deux présentes aux Jeux pour la première fois, sont aussi engagées avec les Belgian Cheetahs dans le relais 4x400 m féminin. Hanne Claes prenait également part au 400m haies, mais a été éliminée en séries, avec un chrono de 56.38. Elle a terminé 8e de la première course et réalisé le 28e chrono de la matinée (39 engagées). Une déception pour la Louvaniste qui avait pris la 12e place des Mondiaux de Doha en 2019.

Depuis lors, les problèmes physiques n'ont cessé d'accompagner celle qui est aussi une des initiatrices du relais féminin du 4X400 m, les Belgian Cheetahs. Elle a notamment été opérée à l'été 2020 au tendon d'Achille et le mal est revenu en janvier, la privant de saison hivernale. "Au niveau de la condition, je me sentais bien. Mais je n'ai pas trouvé le rythme sur les haies. Je suis fière d'avoir quand même avoir pu courir ma course olympique, d'avoir pu représenter la Belgique", dit Hanne Claes. "J'ai une fracture de stress au niveau de la cheville, j'ai dû prendre des antidouleurs", ajoutait la hurdleuse belge de 30 ans.

Athlétisme : Crestan en demi-finale au 800m

Eliott Crestan (photo, centre) a franchi avec succès le cap des séries du 800 m. Au terme d'une course pleine de maturité et de panache, le Namurois a pris la 2e place de la 5e série en 1:46.19, après avoir attaqué à 200 mètres de l'arrivée. Seul le Mexicain Jesus Tonatiu Lopez est parvenu à le devancer sur la ligne (1:46.14).

Il devait se classer parmi les trois premiers de sa course ou réaliser un des six autres meilleurs chronos sur l'ensemble des séries. "Je suis vraiment content", confiait Eliott Crestan. "Mon objectif de la saison était de me qualifier pour les Jeux (il y est parvenu pour 1/100e de seconde signant un temps de 1:45.19). Etant aux Jeux, je voulais passer un tour pour être content. L'objectif était donc les demi-finales."

Eliott Crestan a connu une dernière nuit particulière. Il devait courir sur le coup de 10h22 à Tokyo. "Je n'ai jamais couru aussi tôt un 800 m. En plus, je n'ai pas dormi de la nuit. Je me suis réveillé à 1 heure du matin et je ne suis plus parvenu à me rendormir. J'ai appelé chez moi, j'ai été sur le balcon. C'est sans doute le stress. Je n'ai jamais participé à un championnat du monde et encore moins aux Jeux Olympiques. Je n'ai pas cessé de faire la course dans ma tête. Là maintenant je vais aller dormir, sinon demain je vais m'arrêter au bout de 100 mètres !"

Athlétisme : Zagré en demi-finales au 100m haies

La Bruxelloise de 31 ans (photo), qui détient le record de Belgique en 12.71, a pris la 3e place de la 5e et dernière série en 12.83, son meilleur chrono de la saison. Les quatre premières de chaque série et les quatre autres meilleurs chronos décrochent leur billet pour les demi-finales de dimanche. Anne Zagré a signé le 10e temps des séries. "Je n’avais plus couru aussi vite depuis 2016", déclarait-elle après l’épreuve.

Anne Zagré est présente pour la 3e fois aux Jeux Olympiques. Elle s'était arrêtée au stade des demi-finales en 2012 à Londres et quatre ans plus tard à Rio, où elle avait chuté en demi-finales.

Triathlon : les Belgian Hammers terminent 5e

Marten Van Riel, Jelle Geens, Claire Michel et Valerie Barthelemy (photo) ont terminé à 55 secondes de la Grande-Bretagne après presque une heure et demie de compétition. Les favoris se sont imposés devant les États-Unis et la France, après avoir parcouru 300 m à la nage, 6,8 km en vélo et 2 km en course à pied. Les Pays-Bas ont, dans un dernier sprint, empêché la Belgique de prendre la 4e place du classement.

"Je pense que nous avons été battu sur notre valeur", a déclaré Marten Van Riel. "Nous avions dit que nous visions une médaille, mais nous savions aussi qu'il y avait trois ou quatre pays de haut niveau parmi les concurrents. Nous étions constamment proches d'eux et je pense que nous avons donné le maximum. Je suis très fier qu'après ce que nous avons vécu ces dernières semaines, nous ayons pu décrocher cette 5e place."

Les Hammers n'ont pas pu bénéficier d'une préparation idéale pour l'épreuve, Jelle Geens ayant été contaminé par le coronavirus et Claire Michel ayant souffert d'une élongation au mollet pendant l'épreuve individuelle. "Nous pouvons être satisfaits", a néanmoins reconnu Jelle Geens. "Nous savions que nous avions besoin d'un peu de chance pour monter sur le podium. Je suis un peu déçu d'avoir perdu le sprint pour la 4e place, ça n'aurait pas dû arriver, mais cela a été tout sauf une préparation facile pour moi, ainsi que pour Claire. Nous nous sommes battus et cette 5e place est une belle récompense pour le travail de ces dernières années."

Athlétisme : Ben Broeders éliminé au saut à la perche

Le Louvaniste de 26 ans n'est pas parvenu à se qualifier pour la finale du concours de saut à la perche ce samedi. Ben Broeders (photo) n'a pas passé le cap des qualifications, échouant dans ses trois essais à 5m75. Avant cela, il avait franchi 5m50 au 2e essai et 5m65 à sa 3e tentative. Il fallait franchir 5m80 ou finir dans le top 12 pour aller en finale, mais aucun athlète n'a fait mieux que 5m75 en qualifications. La finale aura lieu mardi.

Détenteur du record de Belgique (5m80), Ben Broeders disputait ses premiers Jeux Olympiques.

Voile : Maenhaut et Geurts 9e en 49er FX

Isaura Maenhaut et Anouk Geurts (photo) ont décroché la 9e place de la 12e et dernière régate en 49er FX des compétitions de voile sur le plan d'eau de Kamakura. Au classement général, la paire belge termine à la 14e place.

Maenhaut et Geurts, déjà éliminées de la course aux médailles, totalisent 122 points, à 25 points de la 10e place, la dernière qualificative pour la course aux médailles.

VKA

Golf : Detry et Pieters partagent la 14e place générale

Thomas Pieters (photo) a brillamment réagi après avoir connu une mauvaise journée vendredi. Samedi sur le parcours du Kasumigaseki Country Club, l'Anversois a tout simplement signé le deuxième meilleur score de la journée avec un tour ponctué en 64 coups, soit sept sous le par. Avec Thomas Detry, il partage la 14e place avant le 4e tour du tournoi masculin de golf des Jeux Olympiques. Ils affichent le total de 205 coups, à six longueurs de la tête.

"Si je connais encore une telle journée dimanche, c'est peut-être encore possible d'accrocher quelque chose. J'aurais besoin de l'aide des golfeurs devant moi mais je suis content de m'être donné cette chance", a déclaré le Belge de 29 ans à l'issue de son parcours. Cinq ans après avoir pris la 4e place à Rio, Thomas Pieters possède donc une nouvelle occasion de briller aux Jeux, même si son 2e tour pourrait bien lui coûter cher au décompte final.

AFP or licensors

Thomas Detry (photo) peut toujours rêver du podium au tournoi de golf. Après un troisième tour ponctué en 68 coups, soit trois sous le par, le Bruxellois partage la 14e place avec Thomas Pieters, à six coups du leader américain Xander Schauffele.

Detry est à quatre longueurs du podium alors qu'il reste une seule journée au programme. Pour résorber son retard, il devra forcément connaître un très bon dernier tour. "Je vais devoir prendre des risques calculés", a-t-il avancé. Detry, 28 ans, dispute au Japon ses premiers JO alors que Pieters s'était classé 4e à Rio en 2016. S'il trouve fantastique de pouvoir représenter son pays, il regrette les restrictions liées à la pandémie de coronavirus. Le Bruxellois est déjà impatient à l'idée de pouvoir disputer les prochains JO de Paris. "C'est déjà en 2024, il ne faudra plus attendra quatre années. Vous sentez vraiment le soutien de tout le monde, ça donne vraiment envie de ramener une médaille."

Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

Equitation : Lara de Liedekerke forfait, son cheval est blessé

Lara de Liedekerke (photo) ne pourra pas terminer le concours complet d'équitation. Son cheval, Alpaga d'Arville, est victime d'une blessure mineure, a annoncé le COIB samedi matin. "La décision difficile mais juste a été prise ce matin, dans le camp de l'équipe du concours complet du Team Belgium, de retirer de la compétition le cheval Alpaga d'Arville, de la cavalière Lara de Liedekerke. Lors de l'épreuve de dressage de vendredi soir, Lara n'a pas senti le cheval à 100 pour cent, bien qu'il ait parfaitement voyagé et qu'il ait été en pleine forme ces derniers jours. Après évaluation, une blessure mineure a été constatée et comme la santé des chevaux passe toujours en premier, Lara et toute l'équipe ont décidé de retirer le cheval de la compétition. Cela signifie également la fin de la compétition pour Lara pour ces Jeux Olympiques", indiquait le communiqué.

Les premiers JO de Lara de Liedekerke se terminent donc prématurément, elle qui devait disputer le parcours de cross-country dimanche et le saut d'obstacles lundi. La Gesvoise de 33 ans pointait à la 48e place après le dressage, le premier des trois volets de la discipline.

2016 Davide Mombelli

Les plus consultés