JO : Plasschaert termine au pied du podium, Borlée et Sacoor en demi-finale du 400m

La skipper ostendaise Emma Plasschaert (photo) a terminé à la 4e place finale après avoir pris la 2e place de la course à la médaille dans la classe Laser Radial des épreuves de voile des Jeux Olympiques de Tokyo, dans la baie d'Enoshima. Kevin Borlée et Jonathan Sacoor se sont tous deux qualifiés pour les demi-finales du 400m. Quant à Thomas Pieters et Thomas Detry, ils ont terminé aux 16e et 22e places finales du tournoi masculin de golf, à l'issue du quatrième et dernier tour disputé sur le parcours du Kasumigaseki Country Club.

Les dix meilleures navigatrices - dont Emma Plasschaert -, sur les 44 engagées au départ, prenaient part à l’ultime régate de Laser Radial, où les points étaient doublés. Cinquième au départ, la Belge n°1 mondiale dans cette classe olympique, a passé la première bouée en quatrième position. En prenant une trajectoire différente des autres concurrentes, elle a pris la tête avant de la concéder à la Suédoise Josefin Olsson, sa rivale directe pour le podium. Olsson a conservé sa position jusqu'à la ligne finale, s'assurant une place dans le top 3 et privant par la même occasion la Belge d'une médaille.

Le titre olympique est revenu à la Danoise Anne-Marie Rindom (78), septième ce samedi. Olsson termine 2e (81) devant la championne olympique de Rio, la Néerlandaise Marit Bouwmeester, qui a perdu sa médaille d'argent après une 6e place dans cette ultime régate (83).

Emma Plasschaert ponctue donc la compétition à la 4e place avec 87 points. C'est sa 10e régate, ponctuée vendredi à la 21e place, qui lui aura couté le podium. La Belgique échoue une nouvelle fois au pied du podium dans la classe Laser Radial, après la 4e place d'Evi Van Acker à Rio en 2016.

La Belgique compte toujours deux médailles après l'argent de Wout van Aert dans la course en ligne cycliste et le bronze du judoka Matthias Casse chez les moins de 81 kg.

Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

Athlétisme : Kevin Borlée et Sacoor en demi-finale du 400m

Kevin Borlée (photo archives) n'a regagné son lit qu'à 1h30 du matin après avoir disputé samedi la finale olympique du 4x400m mixte. Mais cela ne l'a pas empêché de réussir dimanche son meilleur chrono de la saison sur 400m en séries et de se qualifier en demi-finales.

Après la finale du relais, conclue à la cinquième place par la Belgique, Borlée a été désigné pour le contrôle antidopage. "Je n'ai pas beaucoup dormi, environ cinq heures. Le contrôle antidopage a duré très longtemps. Je n'ai pu quitter la salle qu'à minuit. Après, je devais encore rentrer, manger quelque chose, me faire soigner", a raconté Borlée.

Malgré cette courte nuit, Borlée a réussi à prendre la deuxième place de sa série à 45.36, 20 centièmes de mieux que le chrono réalisé en France il y a quelques semaines. "J'avais une très bonne sensation, j'avais tout sous contrôle." Ce dimanche matin, le thermomètre affichait 39 degrés au Stade Olympique de Tokyo. "Mais cela ne me dérange pas, j'aime ça. Je préfère m'échauffer comme ça que par 20 degrés. C'est juste que la piste est extrêmement chaude", a confié Borlée.

A la fin de sa course, le Belgian Tornado s'est brièvement touché la cuisse droite. "Cela tirait un peu. Je vais voir avec le médecin et le kiné comment ça va", a ajouté Borlée, qui espère disputer la demi-finale lundi, mais ne prendra aucun risque en vue du 4x400m. "Je suis très content, la forme est là. Mais le plus important, c'est le 4x400m. Je ne vais rien risquer."

Jonathan Sacoor (photo) s'est également qualifié pour les demi-finales du 400m, grâce à sa troisième place dans sa série en 45.41. Après la course, Sacoor a eu besoin de temps pour récupérer. La chaleur dans le Stade Olympique a exigé beaucoup de son corps. "Pour courir, les conditions sont bonnes, les jambes sont bien échauffées, mais avant et après, c'est terrible. Ce n'était pas facile, mais l'objectif est atteint. Et le chaleur vaut pour tout le monde."

Sacoor n'a pas tout donné dans sa série afin d'épargner ses forces. "C'était contrôlé, mais évidemment, il ne s'agissait pas d'un jogging. Les 100 derniers mètres étaient très rapides, car je devais terminer dans le top-3, donc à la fin j'ai encore donné un coup supplémentaire."

Sacoor a décroché son ticket pour les demi-finales, mais il ne compte pas en rester là. "Je rêve toujours de la finale. Dans chaque course, le top-3 est mon objectif. Je suis aux Jeux Olympiques, je ne vais pas dire maintenant que je suis satisfait de cela."

Athlétisme : Bolingo doit déclarer forfait

Pas encore remise de sa blessure musculaire aux ischio-jambiers, Cynthia Bolingo (photo) doit déclarer forfait pour l'ensemble des Jeux Olympiques de Tokyo. Le Comité olympique et interfédéral belge (COIB) a confirmé le forfait de Bolingo dans un communiqué ce dimanche.

La Bruxelloise de 28 ans avait encouru une blessure musculaire aux ischio-jambiers lors du stage préparatoire à Mito, le camp de base du COIB au Japon. Préservée pour les séries du 4x400m mixte, elle devait prendre le départ de finale samedi avant de devoir finalement déclarer forfait en dernière minute. "Hier soir, lors de l'échauffement pour la finale du relais mixte 4x400m, à laquelle Cynthia aurait dû prendre part, il est apparu qu'elle n'avait pas récupéré suffisamment d'une blessure encourue lors du stage préparatoire à Mito", a précisé le COIB.

"En concertation avec l'équipe médicale et son entourage et après des examens ce matin, le forfait a été décidé pour les Jeux." Bolingo devait aussi s'aligner avec le relais 4x400m dames et sur le 400m dames. "Cynthia à tout fait pour être prête pour le début des Jeux", a ajouté Carole Bam, la coach de Bolingo. "Malheureusement il semble que le temps imparti était trop court pour que Cynthia soit prête pour les compétitions olympiques. C'est bien évidemment extrêmement dommage".

Golf : Thomas Pieters et Thomas Detry classés 16e et 22e

Thomas Pieters et Thomas Detry ont terminé aux 16e et 22e places finales du tournoi masculin de golf, à l'issue du quatrième et dernier tour disputé ce dimanche sur le parcours du Kasumigaseki Country Club. Le titre olympique est revenu à l'Américain Xander Schauffele avec une longueur d'avance sur le Slovaque Rory Sabbatini. Après quatre trous de barrage, le Taïwanais CT Pan a décroché le bronze.

Les deux golfeurs belges avaient entamé à la 14e place partagée cette dernière journée, disputée avec des drapeaux une nouvelle fois placés différemment que lors des tours précédents. De retour dans le coup samedi soir après avoir joué 64, Thomas Pieters (photo) a rendu une carte de 68 dimanche, soit trois sous le par. L'Anversois de 29 ans, trois victoires sur l'European Tour, a réalisé cinq birdies pour deux bogeys, portant son total à 273 (-11). Au décompte final, sa très mauvaise journée vendredi, ponctuée en 76 (+5), a pesé trop lourd dans la balance pour jouer les premiers rôles. C'est d'autant plus regrettable qu'il a démontré être capable du meilleur jeudi et samedi en jouant 65 (-6) et 64 (-7).

AFP or licensors

Thomas Detry (photo) a lui débuté sa journée par un bogey au trou N.1. Le Bruxellois de 28 ans a ensuite aligné trois birdies afin de terminer son tournoi avec une carte de 69, soit deux sous le par. Avec un total de 274 coups, dix sous le par, Detry s'est montré très régulier en jouant chaque jour sous le par. Il lui aura manqué une journée fulgurante pour se mêler à la lutte pour le podium.

Il y a cinq ans à Rio, pour le retour du golf au programme olympique après 108 ans d'absence, Pieters avait échoué à la quatrième place. Une mauvaise troisième journée, ponctuée à 6 coups au-dessus du par, lui avait coûté le podium. Second Belge en lice, Nicolas Colsaerts avait terminé 30e.

Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

Les plus consultés