Nicolas Maeterlinck

Le fédéral interviendra en cas de pénurie de pétrole en région liégeoise

Le gouvernement fédéral est prêt à intervenir en cas d'éventuelle pénurie de pétrole et de produits pétroliers en région liégeoise à la suite des inondations de mi-juillet. Il a adopté un projet d'arrêté royal reconnaissant une crise d'approvisionnement en pétrole et en produits pétroliers en province de Liège.

Selon la ministre fédérale de l'Énergie, Tinne Van der Straeten (Groen), le gouvernement fédéral permet ainsi de libérer temporairement les stocks stratégiques de diesel, d'essence et de mazout si nécessaire, garantissant l'approvisionnement de la région à tout moment. La situation de l'approvisionnement dans la région de Liège a subi une forte pression en raison des récentes inondations qui ont endommagé un certain nombre d'infrastructures sur la Meuse, dont l'écluse de Monsin (photo).

Le trafic fluvial est donc interrompu à cette hauteur, ce qui empêche l'approvisionnement des dépôts de produits pétroliers situés près de Wandre. Les stocks de diesel sont déjà épuisés, ceux d'essence et de fioul domestique sont à des niveaux très bas. Il existe donc un risque réel que la pénurie de diesel et de fioul paralyse l'action des services d'urgence et de nettoyage, notamment. En reconnaissant l'existence d'une crise d'approvisionnement en pétrole et produits pétroliers en province de Liège, la ministre de l'Energie peut, en cas de pénurie, donner l'instruction à l'Agence de Pétrole APETRA de libérer temporairement les stocks obligatoires et/ou de prendre d'autres mesures pour rétablir l'approvisionnement des zones concernées.

En d'autres termes, la décision du conseil des ministres anticipe et élimine tout risque éventuel de pénurie. La reconnaissance de la crise de l'offre est valable pour une durée de 30 jours, du 1er août au 1er septembre 2021. L'APETRA gère les stocks de sécurité de pétrole et/ou de produits pétroliers de la Belgique. Cela comprend la conclusion de contrats avec des compagnies pétrolières enregistrées et des compagnies pétrolières étrangères sur la fourniture de ces produits, par lesquels APETRA a le droit d'acheter ces produits en cas de crise, mais aussi l'achat, la construction et/ou la location de capacités de stockage pour conserver les stocks qu'APETRA achète comme stocks de sécurité.

BELGA

90% des ménages ont à nouveau l'électricité

Les opérations de nettoyage continuent dans les communes touchées il y a plus de deux semaines par les inondations. Et avec elles, la remise en fonction des installations de gaz et d'électricité. Dimanche, Resa, opérateur des réseaux de distribution de gaz et d'électricité, a annoncé avoir dépassé la barre des 90% des ménages qui ont récupéré l'électricité. 

"Pour rappel, au plus fort de la crise, 41.500 de nos clients étaient sans électricité. Aujourd'hui, nous atteignons la barre des 93% de rétablissement, ce qui laisse à penser que d'ici quelques jours, sauf cas exceptionnels, l'ensemble de nos clients aura retrouvé de l'électricité", se réjouit la société par communiqué de presse.

Resa indique aussi qu'une carte interactive de rétablissement du gaz va être mise en ligne sur son site web dès ce lundi afin de permettre à ses clients d'encoder leur adresse et de visualiser la phase de rétablissement qui les concerne.
A l'heure actuelle, en matière de gaz, Verviers (excepté Ensival et Surdent), Theux, Spa et Eupen peuvent à nouveau consommer du gaz naturel en ouvrant leur vanne compteur, poursuit Resa. La suite des rétablissements s'opérera en différentes phases s'étendant sur une période de quelques jours à plusieurs mois.

"Certaines parties de notre réseau ont été plus durement endommagées que d'autres, ce qui explique que les zones de territoires les plus sinistrées en province de Liège seront rétablies en dernier", conclut le directeur général Gil Simon. "Si nous ne pouvons rien promettre à ce stade, nous étudions néanmoins différentes solutions transitoires qui pourraient être déployées avant l'hiver.

Betty Matthysen

Les plus consultés