Les contours de l'éventuel fort le long du Demer

Y a-t-il un fort français ou espagnol enterré à Werchter?

L'IOED WinAr, un service archéologique intercommunal du Brabant flamand, a découvert jeudi des indices de la présence d'un ancien fort français ou espagnol sur les rives du Demer, à Werchter. WinAr a recouru à un modèle numérique de terrain, une technologie qui permet de réaliser une carte très précise du relief (photo) de n'importe quel terrain. Bien connue pour sa prairie qui accueille chaque été un festival rock, Werchter "aura peut-être bientôt une nouvelle attraction touristique", sourit Tim Vanderbeken de WinAr.

Cela fait des années que des archéologues et des historiens cherchent à savoir s'il existe des vestiges de forts français ou espagnols sur les rives du Demer entre Aarschot et Werchter. Ceux-ci auraient été construits entre la seconde moitié du 16ème siècle et le début du 18ème siècle afin de protéger le cours d'eau en tant que frontière naturelle.

"Nous étions en train d’écrire des textes pour la Journée du patrimoine à Werchter. Lorsque nous nous sommes intéressés plus particulièrement à l’époque espagnole et française, je suis allé consulter des cartes et faire des recherches à la bibliothèque", expliquait Tim Vanderbeken. En combinant les anciennes cartes à une nouvelle technologie - à savoir l’altimétrie laser, depuis un avion -, Vanderbeken et ses collègues de WinAr ont eu une image plus claire d’un fort éventuel.

La technique moderne a en effet permis de créer un modèle 3D de l'altitude du sol avec une précision de cinq centimètres et de retracer chaque excavation et remblai passé. WinAr effectuera également des recherches à l'est de l'embouchure de la Winge où se trouvait probablement un fort.

De plus, des recherches historiques seront probablement menées. En effet, la construction de fort étant très coûteuse, il est probable que les chercheurs découvrent dans les archives des témoignages prouvant l'existence d'une telle entreprise.

Il est peu probable que le fort soit déterré, si ses vestiges étaient effectivement retrouvés. Les cyclistes qui passent par Werchter pourront néanmoins s’attendre, le cas échéant, à des panneaux d’information historique.

Les plus consultés