De très nombreuses personnalités rendent hommage à Jacques Rogge

Le Palais royal a présenté, via le réseau social Twitter, ses condoléances aux proches de Jacques Rogge, ancien président du Comité olympique et interfédéral belge (COIB) et du Comité international olympique (CIO), décédé dimanche à l'âge de 79 ans. "Repose en paix Jacques Rogge. Sportif remarquable, gardien du fair-play, homo universalis. Soutien à sa famille et ses amis", a écrit de son côté le Premier ministre Alexander de Croo.

La famille royale s'est ainsi dite "très attristée" par la mort de celui qui avait été anobli comte en 2002 par Albert II. Le Gantois polyglotte, lui-même athlète accompli, avait aussi été fait Grand officier de l'ordre de Léopold en 2012 et reçu la Grand-croix de l'ordre de la Couronne en 2013.
"Un grand homme du sport belge et de l'olympisme nous a quittés. Nos pensées vont à sa famille et à ses amis", conclut le message du Palais, qui est accompagné d'une photo représentant Jacques Rogge aux côtés du roi Philippe.
 

Le monde politique rend hommage à Jacques Rogge, "homo universalis"

"Repose en paix Jacques Rogge. Sportif remarquable, gardien du fair-play, homo universalis. Soutien à sa famille et ses amis", a écrit sur Twitter le Premier ministre Alexander de Croo (Open VLD) à la suite du décès de l'ancien président du Comité international olympique, décédé à l'âge de 79 ans.
La ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) a également salué un homme dont "l'héritage restera dans les mémoires de nombreuses générations d'athlètes."

"La famille olympique est en deuil ce soir. Jacques Rogge aura encouragé des milliers de jeunes à faire du sport, et son combat contre le dopage restera dans nos mémoires. Toutes nos condoléances à sa famille", a pour sa part souligné dimanche la ministre des Sports en Fédération Wallonie-Bruxelles, Valérie Glatigny (MR).
Jacques Rogge "a changé le monde olympique à jamais", a encore estimé le ministre flamand des Sports Ben Weyts (N-VA).
 

Jean-Michel Saive : "L'un des plus grands dirigeants du sport belge"

Jacques Rogge fut "un si pas le plus grand dirigeant du sport belge", s'est attristé dimanche Jean-Michel Saive au micro de RTL Info, après l'annonce du décès de l'ancien président du Comité international olympique, à l'âge de 79 ans.
"Je l'ai connu comme chef de délégation à Séoul et puis évidemment comme président du Comité olympique belge, puis sur la scène internationale. C'est vraiment une grande tristesse pour le monde sportif belge", a commenté l'ancien pongiste.
Ce dernier gardera en mémoire la proximité de Jacques Rogge, lui-même ancien sportif de haut niveau, avec les athlètes. "Il soutenait tous les membres de la délégation et m'a bien accueilli quand j'étais un tout jeune athlète lors de mes premiers Jeux à Séoul."
 

Thomas Bach, président du CIO : "Jacques Rogge contribua à moderniser et à transformer le CIO"

"L'ensemble du Mouvement olympique pleure la perte d'un grand ami et d'un passionné de sport", a déclaré le président du CIO Thomas Bach après le décès de Jacques Rogge, son prédécesseur à la tête du Comité international olympique que le Belge a présidé de 2001 à 2013.

"Jacques était avant tout un passionné de sport qui aimait être au contact des athlètes, une passion qu'il a transmise à tous ceux qui l'ont connu. Sa joie dans le sport était communicative", indique Thomas Bach.

"Ce fut un président accompli, qui contribua à moderniser et à transformer le CIO", poursuit l'Allemand. "Il restera tout particulièrement dans les mémoires pour avoir encouragé la pratique du sport chez les jeunes et avoir créé les Jeux Olympiques de la Jeunesse. Ce fut également un fervent défenseur du sport propre et il lutta sans relâche contre le fléau du dopage.".

"Comme nous avons été élus ensemble membres du CIO, nous avons partagé un merveilleux lien d'amitié, qui s'est poursuivi jusqu'à ses derniers jours, alors que le Mouvement olympique tout entier et moi-même pouvions encore bénéficier de sa contribution, notamment au sein du conseil de la Fondation Olympique pour la Culture et le Patrimoine.", conclut Thomas Bach.
 

© 2020 Pacific Press

La ville de Deinze ouvre un registre de condoléances ce lundi

La ville de Deinze, en Flandre orientale, ouvre ce lundi un registre de condoléances à la suite du décès de Jacques Rogge, ancien président du Comité international olympique, a indiqué dimanche le bourgmestre Jan Vermeulen dimanche sur Twitter.
Jacques Rogge habitait Astene, près de Deinze.

Le bourgmestre a également exprimé ses condoléances à la famille.
 

Les plus consultés