Le chasseur qui a découvert le corps de Jürgen Conings suspecté de tentative de vol d’un pistolet mitrailleur

Le chasseur qui a trouvé le corps du militaire Jurgen Conings est également soupçonné de tentative de vol d'arme. C'est ce qu'écrit le quotidien Het Nieuwsblad et l’information est confirmée par le parquet du Limbourg. L'homme était déjà soupçonné de possession illégale d'armes et d'avoir vendu des images du corps de Conings à des médias allemands.

Fin juin le bourgmestre de Maaseik et ce chasseur en question avaient remarqué une forte odeur de cadavre dans le Dilsersbos à Dilsen-Stokkem, dans le Limbourg. La police a été prévenue et le corps du soldat Jurgen Conings, qui était en cavale depuis le 17 mai, a finalement été retrouvé.

Le même soir, les enquêteurs ont découvert le pistolet mitrailleur FN P90 de Conings à quelques mètres de là. Mais l’arme semblait avoir été caché récemment. Depuis, les enquêteurs pensent que Conings était déjà décédé depuis un certain temps, lorsque son corps a été retrouvé. Cette présomption est basée sur le podomètre du smartphone de celui qui fut un temps l'homme le plus recherché de Belgique: il n'a fait que 800 pas après sa disparition, il est donc probablement mort peu de temps après.

Mais alors qui a déplacé le pistolet mitrailleur de Conings - un mois après sa mort présumée ? Les enquêteurs soupçonnent maintenant le chasseur, qui a découvert le corps. Il aurait rapidement caché l'arme, afin de pouvoir la récupérer plus tard. C’est en tous cas ce que les enquêteurs vont tenter de prouver.
 

Possession illégale d'armes et tentative de vente d'images du cadavre de Conings

Ce chasseur n'est pas seulement soupçonné de tentative de vol d'arme. Les enquêteurs le soupçonnent également de possession illégale d'armes, plusieurs armes dont il ne disposait pas de permis ont été trouvées à son domicile. 

L'homme est également soupçonné d'avoir voulu vendre des images du corps de Jurgen Conings à des médias allemands. Toutes les enquêtes sont en cours.

 

Les plus consultés